Aller au contenu

Petrocorie

Habitués Orchidees.Fr
  • Compteur de contenus

    118
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Petrocorie

  1. Ce sujet aurait pu être également posé sous la rubrique identification. J’ai acquis cet hybride géantissime juste avant le 1er confinement à un petit salon local. Il était étiqueté Paphiopedilum Lippewunder mais j’ai de gros doutes sur cette identité. Étant issu de 13 géniteurs différents, je me doute que les variations peuvent être nombreuses. Mais je trouve la dorsale vraiment très différente aux exemples que l’ont peu trouvé sur Internet. J’aimerai biens avoir l’avis de mon compatriote très avisé mb24, puisqu’il a acheté le même, même jour, même lieu, au même producteur. Je rajoute en dernier une photo de ce P. Lippewunder à coté de P. niven, histoire de donner un comparatif des différentes tailles dans l’univers des paphios.
  2. Présentation de Paphiopedilum armeniacum. Espèce botanique lithophyte découverte dans le sud de la Chine il y a une quarantaine d’années. Il a un développement très différent de la plupart des paphiopedilums puisqu’il émet un ou plusieurs rhizomes rampants appelés également stolons, un peu comme le fraisier. C’est pour cette raison que je le cultive dans un pot à bonzaï beaucoup plus large avec un apport supérieur d’eau. De culture nettement plus complexe que la plupart des paphiopedilums. Il passe l’été dehors et supporte facilement les fortes chaleurs (35° et plus) et le soleil direct. Je le rentre vers fin octobre lorsque la température nocturne est inférieure à 10°. Il est la base de beaucoup d’hybrides. Ce spécimen me vient de chez Daniel Page (l’Orchidarium.ch), un autre producteur aux grandes moustaches basé à Prangins en Suisse. Malheureusement, il ne fait pas de VPC vers la France.
  3. Voilà un paphio qui est idéal pour découvrir ce genre. Si la culture est bonne, sa floraison est de très très longue durée. J’en ai un acheté en 2003 à qui je viens de couper la tige florale parce qu’une nouvelle commençait à pousser. Histoire de lui donner de la force. Il m’a donné une succession continue de fleurs (j’en ai compté une vingtaine) entre juin 2019 et janvier 2021. La nouvelle floraison devrait être à thermes courant de ce mois.
  4. Elle n'a rien d'un monstre, cette panthère. Elle est plutôt belle. Félicitation pour cette réussite.
  5. Présentation de Paphiopedilum esquirolei syn. de P hirsutissimum. Plante venant des Orchidées de la Belle Etoile dans le pays Nantais.
  6. C’est exactement ce que je fais. Toutes mes petites botaniques qui poussent dans les deux terrariums passent dehors dès que la température nocturne est supérieure à 15°. J’ai installé sur le côté de ma véranda une pergola bâchée sur le haut, j’y ai rajouté un voile d’ombrage à 70% sur les côtés et fixé un morceau de grillage métallique pour les suspendre. Le sol est une dalle en béton sur laquelle je sème régulièrement à la volée de l’anti-limace. Comme mes terras d’intérieurs ne fonctionnent pas, je transfère les pompes de brumisations que j’ai reliées directement à un récupérateur d’eau de pluie. Le tout étant programmable, pas de risque de surchauffe l’été. Le coin petites botaniques et celui des paphios
  7. Petrocorie

    Brassanthe Maikai Mayumi

    Bravo pour cette belle réussite.
  8. Je cherche à identifier le nom d'un paphiopedilum que je vois de plus en plus chez les producteurs spécialisés dans ce genre. Paphiopedilum gardneri. Il est présenté et orthographié comme si il s'agissais d'un botanique mais n’apparait pas dans aucune liste. Est ‘il le synonyme d’une autre espèce ? Je le trouve très proche de P. wilhelminae.
  9. Compte tenu de vos expériences, je constate que la culture en pot ne soit pas la solution appropriée. Je joins une photo du pied. Comme vous pouvez le constater, l’appareil racinaire se porte à merveille et a complètement colonisé la plaquette de liège. J’espère pouvoir dépasser cette limite fatidique des 2/3 ans de culture.
  10. Petrocorie

    Lycaste Oratrix

    Félicitation pour cette réussite, cette fleur est magnifique.
  11. Très joli sujet et bravo pour cette belle floraison.
  12. Superbe floraison et la potée est impressionnante. J'adore P. Rothschildianum et ses descendants, ça a vraiment de la gueule.
  13. Les deux mais surtout la seconde.
  14. En réalité, j’en avais acheté une petite bouture il y a 2/3 ans lors d’un salon avec ce nom. L’an dernier, dans un Jardiland je suis tombé par hasard sur un montage plus conséquent étiqueté Oerstedella centradena. Ce nom ne me disant rien, je pensais avoir trouvé un nouveau locataire pour mes terras. C’est en rentrant chez moi que j’ai découvert que j’avais déjà ce spécimen mais avec une autre identité. J’ai donc fusionné les deux plantes et voici le résultat.
  15. Floraison d’une petite espèce montée sur plaque de liège qui s’épanouit dans un de mes terrariums.
  16. Bonjour titia, soit plus précise car tous les paphios n'ont pas les mêmes besoins. Donne nous leurs identités et surtout que leur proposes-tu comme culture? Température jour-nuit. Déjà bassinage l'été lorsqu'il fait 35° ok, mais l'hiver c'est trop. Soleil direct entre octobre et février, cela passe aussi. Pour moi, le 1er paramètre à offrir à un paphio, c'est une différence de température entre le jour et la nuit de 5° sans descendre en dessous de 14/15°.
  17. Merci Michel, j'ai toujours eu des doutes sur son identité. ils sont très différend d'aspect.
  18. Ce grex m’a été vendu il y plusieurs années avec l’étiquette d’un Paphiopedilum Deperle, hybride primaire issu du croisement entre P. delenatii et P.primulinum. La tige florale mesure plus de 25 cm avec un maxi de 4/5 fleurs successives. J’ai déjà la version rose (delenatii var. vinicolor x P.primulinum var. purpurascens). Je joins également une photo de sa version pink qui elle ne devrait pas fleurir cette année.
  19. Petrocorie

    Prosthechea vitellina

    Magnifique sujet, quelle beauté!
  20. Première floraison chez moi pour ce jeune pied de Paphiopedilum Haur Jih Lovers, hybride primaire ayant pour parents P.tranlienianum x P.spicerianum. Il s’agit d’un cadeau offert lors d'une commande l'été dernier chez Asendorfer, L’un des producteurs européens ayant le plus de choix en Paphioedilum.
  21. Aucune, comme je l'ai déjà précisé, je cultive tous mes paphiopedilums sur le même modèle. L'hiver Mini 14/15° Maxi 20° et plus suivant l'ensoleillement. 1 arrosage par semaine. L'été dehors - arrosage quotidien lorsque le thermomètre dépasse les 25°. Il est possible que cette méthode en perturbe quelques-uns mais dans l'ensemble, cela pousse bien. Et comme le dit le proverbe: on ne change pas une équipe qui gagne!
  22. Espèce botanique ayant pour origine géographique le nord de la Chine et la Birmanie. Pas souvent présenté sur les forums.
  23. Très beau spécimen et la potée est magnifique. Le sud-ouest doit avoir un microclimat idéal pour les paphios.
  24. Cloodie - Je présenterai prochainement un de ses parents qui est proche d'éclore mais avec lui, il ne faut surtout pas être pressé. Lycaste - Je n'y avais même pas pensé. Ce matin, Il avait une petite odeur de miel, mais vraiment très léger.
  25. Paphiopedilum Norito Hasegawa (P.aremeniacum x P.malipoense), Troisième floraison chez moi de cet hybride primaire utilisant les deux espèces les plus connus de la section parvisepalum.
×
×
  • Créer...