Aller au contenu

Frédérique

Habitués Orchidees.Fr
  • Compteur de contenus

    224
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Frédérique

  1. Joli 👍 Il s'est fait désirer !
  2. Carrément ! D'abord surprise par le côté riquiqui des plaques (hein c'est ça que j'ai commandé ??) mais une fois mouillée tout s'explique😃
  3. J'ai bêtement réhydraté une tablette entière hier pour la rincer, bon pas grave je ferai sécher ce que je n'utilise pas de suite.
  4. Bon voilà sphaigne commandée (chez Kay orchids factory) et arrivée, j'ai rincé environ 5 fois à l'au du robinet, mais pas fait tremper, ça vous semble suffisant ?
  5. Frédérique

    Miltonia mania

    Elles ont l'air de s'éclater ces Miltonia !
  6. Si une seule fleur embaume tout ton séjour, je me porte candidate pour un futur keiki 😍
  7. Ils sont superbes ces deux spécimens, en hydroponie je vois, font-ils encore partie de ta collection ?
  8. C'est sa place de culture où juste pour les besoins de la photo ? Juste pour savoir si c'est jouable de cultiver un Phalaenopsis de ce type dans un angle de fenêtre (en principe on nous dit que non mais parfois j'ai l'impression que ça fonctionne quand même).
  9. Extra ! Les feuilles sont très larges ou c'est la photo ? Est-il parfumé ?
  10. L'actuelle précommande Wu est clôturée, mais effectivement je n'exclue pas de me laisser tenter pour des plantes en stock. J'ai vu un joli Germaine Vincent, arrivé en août, il a eu le temps de s'acclimater. A force de tergiverser, Sue's Glad Kid m'est passé sous le nez😒. J'ai aussi une préférence pour les parfumées....
  11. Merci pour le tuyau 🙂
  12. Merci à tous les trois 👍 Vous utilisez quelle marque de sphaigne de Nouvelle-Zélande ? Y en a t-il une plus qualitative ? J'en vois sur Amazon, j'ignore ce que ça vaut (apparemment les gens l'utilisent pour leurs reptiles).
  13. Ok, je note pour l'engrais, sinon j'ai lu/entendu que la sphaigne avait tendance à s'acidifier très vite et se dégrader, quel est pour vous l'aspect "limite" de ce substrat ? Dans mes pots, le tiers supérieur est déjà bien vert (donc présence d'algues), et les deux tiers inférieurs plutôt beiges. J'attends que le "vert" descende jusqu'au fond du pot avant de changer la sphaigne ou il faut agir avant ?
  14. J'ai donc laissé trois Phalaenopsis de ma commande Schwerter en sphaigne, et tenté un arrosage hier, effectivement, c'est hyper simple, une dosette de flotte délicatement répartie sur le dessus du pot et la sphaigne absorbe tout, pas d'écoulement extérieur, c'est même bien plus rapide et pratique que de faire tremper les pots ou autre méthode avec substrat classique. Le point d'interrogation tout de même : comment fertiliser ? Vu qu'il n'y a pas d'écoulement, arrosage après arrosage, la sphaigne absorbe les fertilisants qui sont intégralement retenus et s'accumulent. Comment procédez-vous ?
  15. Les trichodermas, intéressant Merili, je découvre, tu comptes les utiliser avec quel type d'orchidée ? Toutes ?
  16. C'est bien ce qui m'embête, ça montre donc que les quelques racines restantes moches sont en train de mourir, d'où la présence du champignon, non ? La malheureuse n'a donc plus la moindre racine utile 😩 Ca me gonfle car évidemment c'est le Phalaenopsis auquel je tenais le plus sur toute la commande Schwerter, grrr, le Zheng Ming Anaconda, bon bref, un mal pour un (tout petit) bien, car du coup j'ai inspecté toute ma petite collection de Phalaenopsis et remarqué que l'un d'eux avait perdu la totalité de ses racines, j'ai sur-arrosé ces dernières semaines, faut que je fasse une mise à jour de mon logiciel "arrosage" car on n'est plus en été, et j'ai aussi l'impression que l'orchiata reste plus humide après quelques mois donc j'ai intérêt à ajuster....
  17. Je me dis aussi qu'il y a forcément des micro-organismes dans les substrats... bon je vais rempoter dans un mélange propre et un pot bien nettoyé et advienne que pourra...
  18. Merili quand tu parles de champignon, c'était le même aspect (filaments blancs) ? Entretemps j'ai trouvé des expériences similaires à la mienne sur des forums anglophones. Si la plante était en forme, je crois que ça ne me poserais pas trop de problème. Mais là effectivement j'ai un peu peur de la contagion.
  19. Frédérique

    Huile de neem

    En fait je ne vois pas de cochenilles pour l'instant, je ne sais pas si traiter en préventif a un intérêt ?
  20. Frédérique

    Huile de neem

    Je pensais pulvériser ce mélange avec huile sur les Lycastes, Oncidiums, et peut-être les Cymbidiums encore que je n'ai jamais vu la moindre cochenille sur les Cymbidiums 🤔
  21. Frédérique

    Phal méritant

    Flower power, c'est ce que j'aime chez les hybrides complexes de Phalaenopsis ! Suffit de bien lester le cache-pot pour éviter les accidents 😉
  22. Frédérique

    Huile de neem

    Certains préconisent les huiles fines utilisées en cosmétique genre paraffinum liquidum ou caprylis (base huileuse extraite de la noix de coco). Les huiles fines seraient même beaucoup plus efficaces contre les acariens et cochenilles (enfin toutes les bestioles) mais ont tendance à pénétrer dans les feuilles, donc danger d'asphyxie. Il faut les diluer fortement ce qui n'est pas évident car l'huile ne se mélange pas à l'eau. J'ai vu des recettes sur le Net et certaines ont l'ai pas mal du tout. J'ai un stock de caprylis datant de ma période "cosmétiques maison", je vais tenter une pulvérisation sur les orchidées encore à l'extérieur et qui vont rentrer dans ma véranda car les nuits deviennent sacrément fraiches.
  23. Ce petit Phalaenopsis est arrivé en sphaigne aux alentour du 12 septembre (un peu plus d'une quinzaine de jour). Il n'avait que trois feuilles mais ces dernières bien vertes donc bon pas trop grave me suis-je dit, même si je m'attendais à mieux pour le prix et le "blooming size" (commandé chez Schwerter). Sauf que, quelques jours plus tard, je remarque la présence de filaments blancs sous le pot et au niveau du collet. Du coup je dépote et j'enlève la sphaigne pour voir l'état des racines, lequel n'est pas terrible, déjà il y en a peu, disons deux trois racines vertes, et celle du centre sont en train de pourrir. Je reste optimiste, les racines ne sont pas éternelles et il fait encore assez doux côté température, je rempote en orchiata vu que je n'ai plus trop confiance dans le substrat. Quelques jours plus plus tard, rebelote : je vois par les trous de drainage que les écorces du fond du pot sont toutes barbues, alors qu'elles sont neuves ! Je redépote et là, catastrophe : plus aucune racines digne de ce nom, ça a pourri, et c'est tout plein de filaments blancs que j'identifie comme étant du mycélium mais bon en fait je ne sais pas de quoi il s'agit. Les racines ont une forte odeur de sous-bois et je remarque que la base de la première feuille est couronnée d'un liseré noir/gris. J'ai rincé le tout, mais ce matin bis repetita, la barbe est de retour sur ce qu'il reste de racines, laissées à l'air libre. Je me doute que les chances de survie de cette plante sont minimes, mais bon, pas envie de la jeter tant que les feuilles sont belles et vertes (ce qui est le cas pour l'instant). Que feriez-vous ? Rempotage en écorce malgré la barbe qui repousse ? Ou plutôt en billes d'argiles, substrat non organique ? Voici deux photos qui montrent le problème :
×
×
  • Créer...