Aller au contenu
Papouch

Mon Orchidarium décor - Avis, Aide, Astuce

Recommended Posts

Bonjour à tous ;),

Depuis quelques temps, je réfléchi à la mise en place dans mon salon d'un Orchidarium agréable, qui donne l'impression de voyager d'un coup d'oeil. Je suis pour le moment à la finalisation de la mise en place des plantes, et j'attend encore les plaques de PVC qui me permettront de supporter l'aquanappe en fond de cuve.

Ci dessous des photos qui retracent la conception de la cuve.

1 - Mise en place d'un tuyau de vidange sur le fond de la cuve, une Osaka 260 activement recherchée, avec volontairement 2 cm de fond de cuve remplie d'eau afin d'assurer une humidité.

2 - Cuve vide avec spot 50 watt, terraled, et présence aussi de la cuve de récupération des eaux en dessous si on regarde bien ;)

3 - Décor de cuve avec immense Mangrove récupérée sur leboncoin avec le meuble, et bois flotté ramassé à Erquy dans les cotes d'Armor. Pour le milieu, quelques billes de Pouzzolanes sur le fond puis de l'écorce de pin gros calibre en mélange avec sphaigne et tourbe.  Le coté gauche est aussi remonté avec des blocs de polystyrenes.

Second post pour les plantes à suivre aujourd'hui ;)

20180610_084739.jpg

20180611_211843.jpg

20180612_1629082.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite avec plantes ;) (mais pas encore l'aquanappe sur le fond car délai de livraison ... 😡)

1 & 2 - Voici l'aspect général 

3 - Quelques épiphytes sur mangrove de gauche à droite --> Phalaenopsis gibbosa, Neoregelia liliputiana, Phalaenopsis gigantea (oui c'est pas malin), et angraecum didieri

4 - Epiphyte tapissant sur mangrove, le mediocalcar pygmea, je ne le retire pas de sa plaquette car prise de risque inutile tant ce mediocalcar va coloniser et faire disparaitre sa plaque sous le buisson :D 

5 - Paphiopedilum Armeni white - ma grande crainte et mon bijou dans l'orchidarium, c'est celle ci ! je l'ai planté dans un substrat écorce de pin, sphaigne. Je suis inquiet vis à vis d'une éventuelle trop grande humidité au niveau des racines et donc pourrissement .... je vais la surveiller de près, des avis sur la culture d'un paphio dans ce type de milieux ? Sachant que je dois arroser régulièrement car les épiphytes phalae en ont besoin... 😣 

 

20180619_0931282.jpg

20180618_1828452.jpg

20180619_1016482.jpg

20180619_0932292.jpg

20180619_0932342.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne cultive pas de paphio, cependant je sais que la plupart sont des espèces poussant naturellement dans des replis d'humus rendant leurs racines adaptées aux milieux humides sans être aquatiques pour autant.

Par contre ce qui posera peut etre plus de soucis à mon sens au long terme sera peut etre le pH: beaucoup aiment des pH neutre voir basiques obtenus par ajout de dolomie/coquillesd'oeuf/huitre ect ce qui est une "astuce" classique des cultivateurs de paphio.

Il se peut que le pH ne lui convienne pas car en fonction de ton eau d'arrosage, il se peut que le pH descende suffisamment pour plaire aux phals et autres, mais pas au paphio.

 

Encore une fois ce sont des généralités, les plantes s'adaptent si elles sont acclimatées progressivement et ce ne sont que des connaissances théioriques je n'ai pas de recul d'expérience.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Dilandiland ;)

Je prévoyais en effet de rajouter de la dolomie mais je ne savais pas que les coquilles d’œufs faisaient l'affaire ! je vais peut être pas les jeter à la poubelle du coup la prochaine fois ! Super l'astuce !

J'ai aussi un ventilateur de pc à rajouter pour bien ventiler tout ca.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le principe est d'apporter des carbonates sous différentes formes pour tamponner ou "absorber" l'acidité. Ces carbonates sont en général lié à un ion minéral qui est lui aussi libéré.  Les coquilles des crustacés en sont remplies , et apportent du calcium en plus. La dolomie c'est un mélange avec magnésium et calcium de mémoire.

Tu pourrais même théoriquement apporter du bicarbonate de sodium mais le problème est que les plantes n'aiment pas l'eau salée ^^

 

Par ailleurs, ton projet est sympa et esthétique!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et voilà, y'a plus qu'à surveiller et laisser pousser ! Un oeil attentif sur le paphiopedilum toujours!

Ajout d'un phalaenopsis hieroglyphica et d'un aerangis mystacidii aussi puis mise en place du feutre sur le fond avec le bambou pour bien caler l'ensemble et rendre l'ensemble plus esthétique.

Les prochaines étapes attendront un peu; mais il s'agira de mettre en place des buses de brumisations sur le haut afin de moins galérer pour arroser l'ensemble. L'idéal serait d'automatiser l'ensemble avec la cuve de récupération de l'eau en dessous l'orchidarium. Je ne sais pas s'il serait bon d'utiliser plusieurs fois l'eau qui passe dans la cuve ? une sorte de circuit fermé sur lequel je ferai des vidanges toutes les semaines par exemple. Qu'en pensez vous ?

 

20180622_1935252.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

concernant mon expérience personnelle avec mon mur et mes recherches

- on m'a fortement déconseillé de réaliser un circuit fermé à récupération a moins de ne changer l'eau régulièrement.

- des recherches sur de nombreux forums m''ont fait tomber sur quelques post de murs où le bac de récupération était en circuit fermé, certains ne changeaient l'eau qu'une à deux fois par an en vidangeant et ce de façon pérène (mais il semble que cela ne marche que sur les eaux à faible conductivité, les autres doivent probablement "virer")

- concernant mon mur, la conductivité est de 400 à 650, le pH entre 5et 6. Le bac doit contenir 70-100 litres d'eau en récupération. Je compense l'évaporation par de l'eau du robinet faiblement calcaire. En presque 1 an, j'ai du vidager l'ensemble 5-6 fois grand maximum, en laissant toujours un fond de l'eau d'avant pour maintenir bactéries et autres...et tout va bien pour l'instant.

 

Pour ton projet: bac de récupération c'est possible mais ton volume d'eau sera tellement petit que j'ai peur que les déchets, métabolites, modifications de pH n'altèrent trop rapidement la stabilité de ton eau et que ça ne varie un peu trop pour être acceptable.

Cependant ça vaut le coup d'essayer et tu pourra nous dire ce qu'il est en: il faut dans ce cas investir dans 2 petites choses pour éviter les catastrophes dans quelques mois: un conductimètre premier prix (20euros) et un test pH en goutte (10 euros).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ton retour sur mon post ainsi que le tien

J'ai pu réfléchir un peu ces derniers temps en prenant exemple sur ton système, j'envisage deux systèmes (c'est pas ce qui y'a de plus économique mais bon .. )

1 - La brumisation de la cuve par le haut à l'aide de buses, 1 à 3 fois par jour selon les périodes et le réglage empirique que je ferai. L'eau sera systèmatiquement "neuve", mélange entre 3/4 osmosée et 1/4 eau du robinet. Cette eau s'écoulera vers le fond de la cuve pour être relancé dans le deuxième système

2 - L'irrigation du mur, de la même manière que la tienne, à l'aide d'une pompe d'irrigation simple d'aquarium et des goutteurs. L'eau proviendra du 1er système et sera réutilisable tant que ses paramètres sont acceptables. Je vais devoir contrôler l'évolution de l'eau à l'aide du conducti et du papier pH, à trouver. Cela va permettre de déterminer quand l'eau n'est plus réutilisable et qu'une vidange du bac tampon est nécessaire.

Merci pour ton aide Dilandiland ;)

Pour info, je vois une très bonne reprise pour le moment sur toutes les plantes et notamment le paphio qui me sort 2 nouvelles pousses et quelques racines. Hygro entre 75 et 90% avec bonne ventilation. Quelques champipis sortent de temps en temps aussi 😆 probablement ramenés par les mousses.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Petite mise à jour avec nouvelles photos et notamment une floraison sur pulcherrima (doritis ou phalaenopsis à votre convenance :D).

L'ensemble des plantes poussent à merveille hormis un gibbosa qui a perdu sa feuille la plus haute. Je pense que son installation n'était pas bonne et qu'il retenait trop d'eau au centre de la plante mais vraiment pas sur... j'attend et je surveille !  Le paphio armenicum white pousse à merveille toujours, assez incroyable comme il se développe vite ! 

rajout de plante :

Un petit nepenthes sur bois avec sphaigne, un Oncidium fragrance fantasy aussi en sphaigne toujours humide (il s'y plait énormément pour le moment, je surveille).

J'ai aussi fait l'acquisition d'un dendrophylax lindenii mais j'ai depuis quelques jours l'impression d'un coup de mou avec les premières racines très fines qui semblent noircir ... je ne sais pas pourquoi. Les grosses charnus vont bien par contre. Des avis ? Le terra est brumisé matin et soir avec une forte luminosité.

Ah oui ! La mousse pousse doucement ... 

20180726_104217.jpg.3d6c93bf9951011fb8405dede35841b1.jpg

20180726_103847.jpg

20180726_103857.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les dendrophylllax sont considérés difficiles car ils nécessitent des conditions pas forcement aisé à reproduire artificiellement. Sur les forums,  on voit que beaucoup ont essayé, notamment les plantules, peu ont réussi, et personne n'a de formule miracle, à toi de trouver la tienne.

Cependant certains articles et photos aident à comprendre le milieu naturel de la plante (Cet article, parmi tant d'autre, avait retenu mon attention et m'a été utile: http://www.aos.org/AOS/media/Content-Images/PDFs/GhostOrchidSidebar.pdf )

J'ai aussi un dendrophyllax sur mur végétal qui pousse bien pour l'instant. Il a un montage particulier avec des plaques de liège qui lui permet de pousser à côté des angrarecums, bulbohpyllums et restrepias. Certaines racines sont enfouies sous les mousses quasiment dans le feutre, et ce depuis maintenant presque un an, et restent vertes et bien ventrue: elles ont probablement le rôle de certaines racines liées à des mousses et lichens dans la nature qui ne voient pas forcement la lumière du jour et complètent les racines aériennes par une fonction d'assimilation des nutriments plus que de photosynthèse et autre.

Peux tu montrer ton montage du dendrophyllax? Peut être que les autres personnes le cultivant te donneront leur avis ça serait bete de le perdre. Ca prend forme tout ça en tout cas c'est très sympa

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Dilandiland !

Oui, et pourtant j'étais prévenu pour la complexité de cultiver cette petite bebete 😛. Bon je dois avouer que ma crainte était de trop l'arroser. J'ai fait un petit tour sur ton post de mur et en effet je vois que ton dendro a carrément des racines dans l'aquanappe ! Je dois bien avouer que j'aurai jamais osé ça par peur de pourritures ! J'ai donc repris mon montage originale de chez la canopée (photo 1) pour y ajouter de la sphaigne derrière certaines racines (photo 2). Qu'en penses tu ?

Je dois bien avouer que le centre de la plante m’inquiète particulièrement ! et pourtant on voit des racines en croissances sur le bas.

20180726_133855.jpg.d4ed9d33d296b8cf18cb0be5a559dcf5.jpg20180726_135512.jpg.ff0ca80f5befa48d8ae218b784069d04.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plusieurs choses:

- sur mon montage initialement, la plupart des racines sont pendantes et pas vraiment au contact du mur, les mousses ont fini par les recouvrir complètement dans une sorte de cocon humide mais pas au contact d'un élément mouillé. Ensuite le centre de la plante est sur du liège l'empêchant d'être détrempé. 

Mon arrosage est uniquement par ke support il n'y a aucune pulvérisation contrairement à toi. J'ai peurque ta phaigne ne soit du coup de trop si les pulvérisations et l'humidité ambiante est ok. Cette espèce tolère mieux un peu de sécheresse que trop d'eau à condition que l'ambiance soit humide, j'ai peur que tu ne combines les deux 

- une plante vivante dois avoir un bourgeon central charnu. Il est probablement caché dans les racines mortes que tu devrait couper pour éviter qu'elles n'aient un effet éponge et imbibent le bourgeon 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai retiré de la sphaigne afin que seules quelques racines soient au contact de celle ci et non le centre de la plante. Je dois bien tenter quelque chose pour retrouver une plante saine 😐. J'ai aussi retiré les quelques racines mortes mais je ne vois pas le bourgeon central... que je ne voyais pas vraiment à la base non plus, à suivre donc pour l'évolution.

Merci pour ton aide, tu es un précieux allié pour mon orchidarium ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le plant que j'avais reçu était monté à l’envers, le bourgeon collé contre le liège. Je m'en suis rendu compte en détachant la plante et était très inquiet de son absence initialement

Je ne sais pas si c'etait volontaire et si ça aurait porté préjdice à la pousse normale mais etant donné mon projet de montage c'etait incompatible avec le feutre.

Je ne peux pas de conseiller de defaire la plante de son substrat si il convient à ton système mais si le bourgeon est en effet à l'interieur, tu devras etre d'autant plus vigilant sur 'humidité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bourgeon repéré yes et légèrement vert clair avec un debut de racine je crois! J ai préféré uniquement détaché le centre de la plante de la plaque pour le moment ;)

Restons confiant ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ravie de voir l'évolution de ton orchidarium, il est très chouette !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais un peu laissé le mien (commencé il y a quelques mois) en stand-by mais de voir tes évolutions motive à avancer  😛

Hier, j'ai bidouillé une amélioration pour mon brumisateur (un réservoir extérieur avec un ventilateur pour balancer la brume à l'intérieur du terra)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo :wub:

A moins que ce soit volontaire , je préconiserais une meilleure répartition de la lumière .

Dans tous les cas c'est une très belle réalisation !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas specialement volontaire mais dependant du spot ;). Du coup les plantes aux extremites sont moins alimentées mais poussent sans probleme quand meme. La photo accentue cette impression aussi.

Et merci ! J attend ma mousse maintenant 😁.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà après le passage du temps l'aspect de mon mini monde tropical. Pas toujours évident pour l'entretien et quelques échecs mais aussi des satisfactions ! J'ai tenté un sauvetage sur mon phal gibbosa qui commençait à pourrir tant la mousse l'envahissait ... à suivre pour lui !1330412034_20190121_170711a.jpg.f6a0a654790eabb89eed00d3ecbcd67c.jpg

 

La mousse poussait mal au début mais maintenant ca devient compliqué de la contenir cette petite !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un terrarium qui mériterai la visite de quelques Dendrobates !! Magnifique. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oula non ! J'apprend encore la culture en terrarium alors la vie animale ça sera pour un plus grand terrarium dans quelques années d'expérience ;).

Merci en tout cas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est vraiment magnifique ! Ça ne doit pas être simple de gérer toute cette vie en même temps et de la faire cohabiter surtout !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne manque plus que le transat au milieu de cette petite jungle pour y être 😎 

Félicitations 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Honfleur a dit :

Il ne manque plus que le transat au milieu de cette petite jungle pour y être 😎 

Félicitations 

+ 1 😍 c'est très joli et bien agencé !

Share this post


Link to post
Share on other sites

bravo pour cette mini jungle , les plantes semblent avoir trouvé leur équilibre dans un terrarium bien géré !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...