Aller au contenu

Petite maligne ...


Recommended Posts

J'ai obtenu, en première refloraison de phalaenopsis plus ou moins en bon état, des choses spectaculaires (enfin, de mon point de vue de débutante et ça me satisfait pleinement). -_-

 

Aussi, en fille ingrate, je veux faire plus fort.

 

Quelqu'un accepterait-il de me donner LE truc pour obtenir de grosses potées ?

 

j'ai déjà obtenu, à le suite du pincement accidentel de la petite jeune feuille pour l'un et de mauvaises conditions dans le magasin pour les deux autres, trois pieds qui me donnent chacun deux rejets, sans que la pousse principale ne soit morte. J'imagine que c'est, pour la plante, une façon d'échapper à la mort qu'elle a senti venir.

j'en ai conclu que ça devait être une histoire de bourgeon apical stressé et de réveil de bourgeons latéreaux.

 

Mais la petite feuille pincée a pourrit, et a été remplacée par une autre qui pousse normalement.

Il faut croire qu'il y a plusieurs bourgeons apicaux.

 

Où se trouve(ent) le (s) bourgeon(s) apical (caux) ?

 

j'ai tenté une expérience : j'ai pincé la toute jeune feuille d'un phal (que j'ai en plusieurs exemplaires), sans la cicatriser, et je vais voir.

je crains que pincer ne suffise pas et que, si elle ne pourrit pas, la feuille continue à grandir, amputée de son bout.

 

Comment stresser juste ce qu'il faut pour obtenir des rejets sans perdre la plante mère ?

 

Je bats la campagne là ? :blink: ou quelqu'un me suit-il ?

Est-ce un secret d'expo : obtenir de grosses potées ? :ph34r:

Sinon et pour les survivants :):wacko: merci de leurs conseils

 

 

Lien vers le commentaire
Share on other sites

tu peux aussi placer plusieurs phalaenopsis dans le même pot .... et tu auras vite une grosse potée :wub:

à faire avec des hybrides mais à déconseiller avec des botaniques ( tu perds toutes les plantes si l'une est malade )

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Là je ne comprend plus :blink: :blink: :blink: j'ai un peu de mal à comprendre la raison de faire souffrir une plante uniquement pour espérer qu'elle devienne plus grosse plus vite :rolleyes:

Au final tu risques de tout perdre ;)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité vandangkora

Bonjour,

selon mon expérience, pincer une jeune feuille ne suffit pas à faire un rejet et encore moins plusieurs rejets. car le dôme apical =méristème apical par le quel sort les nouvelles feuilles et en concomitance le méristème secondaire qui va donner hampe ou rejet selon la situation , est intact.

Pour avoir deux rejets, j'ai détruit le méristème apical en décapitant et en conservant le plus de feuilles saines et une coupe sagittale du tronc jusqu'à sa base.

avec une plante en bonne santé et un bon système racinaire, les rejets apparaissent au bout de 4 à 6 semaines.la décapitation seule ne donnera qu'un rejet.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Java : choisis des plantes sympodiales je note pour plus tard mais pour l'instant, je n'en suis qu'aux Phal dont je "contrôle" à peu près la survie : )

 

Lycaste : plusieurs phalaenopsis dans le même pot tu es encore plus "petite maligne " que moi : ) ;)

 

Doly :faire souffrir une plante je te comprends aussi .... Mettre une orchidée en pot, un oiseau en cage, un poisson en aquarium, une vache en stabulation, un arbre en bonzaï, un enfant en HLM ou pire, sont tous des procédés cruels.

Chaque humain s'engage plus ou moins loin sur ce chemin selon ce que sa sensibilité peut tolérer.

En tant que botaniste amateur passionnée et pépinièriste de métier, je sais ce que les méthodes de taille permettent : transformer la nature libre en jardin. Et je trouve ça bien mais je serais, j'imagine, une meilleure personne si j'étais capable de moins tolérer...

 

Vandangkora : merci pour tes explications précises :méristèmes apical et secondaire

Si j'ai bien compris , tu proposes de faire une coupe nette de l'axe en ne laissant que la base de la plante dans le pot pour l'obliger à produire 2 rejets ?

Tu parles d'un maximum de feuilles . Sur la partie haute ou basse ou un peu sur les deux ?

j'imagine que si la partie suppérieure a des racines aériennes, on peut aussi la planter comme une bouture de tête ?

selon mon expérience, pincer une jeune feuille ne suffit pas à faire un rejet et encore moins plusieurs rejets

Voilà mon expérience :

-une plante dont j'ai pincé accidentellement la petite feuille poussante. Elle a produit 2 rejets et s'est remis à pousser en produisant une autre petite feuille centrale (la feuille pincée s'est desséchée sans pourrir)

-deux que j'ai récupérées avec toutes les racines pourries, qui ont donc échappé à la mort avec de bons soins, et ont reprit leur pousse centrale après avoir produit deux rejets latéreaux.

j'ai donc trois plantes avec chacunes 2 rejets latéreaux et une pousse axiale repartie après s'être remise de ses émotions.

comme disait ma grand-mère : "aux innocents les mains pleines " :rolleyes:

 

Je continue donc à chercher une méthode pour multiplier les rejets de manière à avoir au bout d'un certain nombre de saisons une "potée"à partir d'un seul et même pied de Phal. Qui peut m'aider ? :blink:

Cordialement

 

Lien vers le commentaire
Share on other sites

J'ai oublié les photos :

post-18289-0-35463400-1435156178_thumb.jpg

post-18289-0-45727900-1435156194_thumb.jpg

Sur la première vous pourrez peut-être voir la petite feuille centrale séchée, sa remplaçante, une tige séchée florale qu'a produit un des rejets et une fleur séchée produite par le deuxième. La tige centrale venant juste de repartir n'a pas fleuri.

Je sais, c'est énervant ! -_-

mais vous comprenez que ça puisse donner envie de poursuivre :rolleyes:

Bonne journée

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité vandangkora

je fais une compilation de photos illustrant mes expériences dans l'ordre chronologique.

1506240621069707113394696.jpg

ce qui est chouette ,serait d'avoir 4 rejets d'un coup en partant d'une plante en bonne santé.expérience que je ferais au printemps prochain.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité Fina Flora

Interessantes vos expériences même si je ne me verrai pas faire ça ;)

 

J'ai deux phals hybrides de taille moyenne (entre le mini et le normal) qui vont très bien et me font naturellement des rejets.

Je pense que c'est dans leurs gènes de se comporter ainsi.

 

Par le passé j'avais un blanc comme ça, il avait fini par me faire un genre de potée sans que je fasse rien, et il allait très bien.

 

Sinon j'ai un phal hybride qui a été bousillé par mes chats, ses feuilles du haut ont été arraché, lui reste en bas une demi feuille et une feuille entière.

Pour l'instant il ne me fait ni nouvelle feuille ni rejet, à suivre

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Sur mon tout premier Phalaenopsis, reçu en cadeau il y a environ 5 ans, j'avais eu deux rejets suite à un simple manque d'entretien = plante placée au chaud l'été, arrosée que très rarement et pas vraiment exposée à la lumière = une plante simplement oubliée dans un coin avec juste un peu d'eau de temps en temps histoire qu'elle ne meurt pas....

et donc au bout d'un certain temps elle a fini par former deux rejets alors que le pied mère était encore en vie malgré le manque d'entretien...

 

j'ai toujours cette plante aujourd'hui, c'est d'ailleurs quand j'ai finalement voulu apprendre à m'en occuper que je me suis vraiment interressé aux orchidées...

j'ai d'abord rempoté la plante puis j'ai coupé les deux rejets (qui étaient encore petits) et la plante a repris une croissance normale et a fini par fleurir...

 

en ce qui concerne la chirurgie je poserais une grosse mise en garde = toute coupe peut s'infecter et une attaque bactérienne sur une plante n'est pas du tout facile a stopper et c'est peu de le dire

donc pratiquer de telles coupes n'est absolument pas sans risque ;)

tout dépend également de la période de coupe et des conditions à ce moment là, il doit y avoir des périodes plus critiques que d'autres, sans doute hiver et été...

et l'utilisation d'un ciseau désinfecté et de poudre de cannelle à appliquer sur la coupe ne constituent pas une garantie suffisante pour qu'aucune maladie ne se développe ;)

donc attention ! ;)

 

enfin, pour avoir une belle potée je rejoins ce que dis Java = cultiver des plantes sympodiales

suivant les espèces ça pousse fort et on peut pratiquer des divisions dans le pot pour étoffer l'ensemble mais ça n'est pas forcément nécessaire = certains plantes sont plus propices que d'autres à lancer des nouvelles pousses simultanément même sur les arrières ;)

 

en ce qui concerne les Phalaenopsis

on voit ici certaines plantes qui rejètent ou keikisent spontanément...parfois c'est du aux conditions, d'autres c'est juste la plante qui est comme ça...

et pour un Phalaenopsis simple, sans rejet ni keiki, si on veut une belle plante, l'élément déterminant dans un premier temps reste la nature même de la plante (patrimoine génétique) = il existe de grosses plantes et d'autres plus petites, et certaines sont plus poussantes que d'autres...

ensuite viennent les conditions, l'entretien et la nutrition...et idem toutes les plantes n'ont pas les mêmes besoins donc il faut essayer de trouver ce qui leur convient...

 

mais plus généralement il est vraiment plus simple d'acquérir une belle plante au départ ou de tomber sur la perle rare par hasard que de vouloir transformer une plante chétive en bête de concours...mission qui s'avèrera parfaitement vaine dans bien des cas ;)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Vous me fendez le coeur :( Je sais que savoir attendre et se contenter de ce qu'on a est un signe de sagesse.

Mais pas pour moi ; c'est trop dur :unsure:

Je me souviens que mon père, sur un citronnier qui poussait dans le jardin (en Algérie), avait installé des greffons de : oranger, mandarinier et un autre dont je ne me souviens plus l'espèce. C'était donc un arbre pétaradant de santé qui donnait 4 sortes d'agrumes différents sur des charpentières différentes .

Et j'ai toujours vu mon père sélectionner, greffer, tailler toutes sortes de plantes (et faire pousser du blé et des orangers dans les cailloux).

C'est dans mes gènes. :rolleyes:

Et aussi, c'est de la curiosité. Un peu d'instruction n'a jamais nuit...

L'aventure de ton premier Phal, Arno, me semble bien confirmer ce que je crois : malmené, "sentant sa mort prochaine", il a réagit comme toutes les plantes : il a cherché à se reproduire.

C'est justement que je cherche : provoquer l'apparition de nouvelles pousses avec une méthode plus douce. Il doit bien y avoir un endroit, un moment où la plante peut le faire sans souffrir.

Merci pour tous vos conseils de prudence. Mais c'est trop tard; je suis mordue. :blink:

Lien vers le commentaire
Share on other sites

J'ai cultivé d'autres plantes pendant près d'une dizaine d'années et j'ai comme toi été passionné par les expérimentations et par les réactions de la nature pour contrecarrer des choses qu'on pouvait vouloir lui imposer...avec des résultats souvent très intéressants...

reste que finalement je n'inventais rien, que l'ensemble des choses que j'essayais l'avaient été bien avant moi et que je dévorais les ouvrages simplement pour appliquer de nouvelles techniques, ce qui participait finalement activement à ma passion...

 

quand j'ai commencé la culture des orchidées je me suis dit qu'il devait forcément y avoir des similitudes et que mes expériences de culture passées pourraient me servir...

la réalité a été finalement très différente car les orchidées ont quand même une croissance très lente en comparaison à d'autres plantes (en tout cas celles que je cultivais) et d'autres mécanismes ou contraintes me sont apparus...

j'ai donc laissé toutes mes connaissances de coté pour remplir ma tête d'autres choses...et finalement ça n'est pas plus mal...

 

et c'est là que je ne rejoins pas tout à fait ton mode de pensé actuel...

 

il y a quand même énormément de possibilités ou de techniques qui ont été développées et utilisées dans la culture des orchidées...

et là, tu sembles "obsédée" par l'idée de vouloir appliquer des techniques dédiées à d'autres cultures à la culture des orchidées...

 

je ne dis pas qu'obtenir un keiki ou un rejet sur un Phalaenopsis n'est pas une chose interessante...

je ne dis pas non plus que vouloir tailler une orchidée est forcément une mauvaise idée....quoique...

 

je dis juste qu'il y a déjà énormément de choses tellement intéressantes à faire avec les orchidées et donc je trouve finalement dommage de ne pas rentrer directement dedans si vraiment ces plantes t'intéressent...et que si tu veux faire des greffes, de la taille etc...tu peux le faire directement avec les plantes pour lesquelles cela marche...il n'est pas utile de vouloir le faire avec les orchidées...

 

bref, beaucoup ici ont commencé avec un coin de fenêtre, puis sont passé en orchidarium, puis en serre....puis ont acheté des flasks, cultivé de jeunes plantes, puis certains ont commencé à faire de la culture in vitro, puis à selectionner les plantes..etc etc..et ça représente quand même pour moi l'idée même de ce que doit être la culture des orchidées...

et rien qu'avec ça il y a vraiment énormément de choses passionnantes à découvrir, à essayer...avec pas mal de différences suivant les plantes et donc de choses à expérimenter...bref, les possibilités sont énormes !

 

perso je me contente de cultiver les plantes que j'ai...et pour l'instant ça me va...

chacun est libre de faire ce qu'il veut et d'aller finalement où sa passion le mène...

 

mais je pense que si vraiment tu as envie d'essayer des choses, tu aurais beaucoup plus à y gagner à te lancer directement dans le vif du sujet et donc à te concentrer vraiment et simplement sur ce qu'il se fait déjà en matière de culture d'orchidées...il y a beaucoup de choses à lire ici ou ailleurs....et c'est à toi de choisir la direction vers laquelle tu souhaites aller ;)

 

d'après ce que j'ai compris tu as pas mal de Phalaenopsis hybrides donc je postes encore ce lien, il m'a appris beaucoup ;)

Il s'agit simplement d'une étude réalisée sur la culture de ces plantes en serres commerciales

pas mal d'infos sur les besoins des plantes et sur les techniques utilisées...et ça reste accessible ;)

j'espère juste que tu lis l'anglais ;)

 

http://www.hrt.msu.edu/faculty/Runkle/Orchid/Articles/Growing_the_Best_Phalaenopsis_Part_1.pdf

http://www.hrt.msu.edu/faculty/Runkle/Orchid/Articles/Growing_the_Best_Phalaenopsis_Part_2.pdf

http://www.hrt.msu.edu/faculty/Runkle/Orchid/Articles/Growing_the_Best_Phalaenopsis_Part_3.pdf

http://www.hrt.msu.edu/faculty/Runkle/Orchid/Articles/Growing_the_Best_Phalaenopsis_Part_4.pdf

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Comme toujours, réponse pleine de sagesse.
merci pour les liens, je vais m'accrocher. A défaut de développer mes monstres, je peux développer mon anglais ... :P

PS : je me suis mal fait comprendre : je ne cherche ni à participer à des concours ni à inventer le fil à couper le beurre. rassurez-vous.

C'est de la curiosité botanique pure et un peu mon caractère coupeuse de cheveux en huit. CC quoi ! :rolleyes: Ah oui, pas d'abréviations mais je ne peux pas dire le mot en entier , il y a des oreilles chastes ici :D

Merci et bonne journée.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

des oreilles chastes ici ? j'en connais pas :ph34r::rolleyes::lol:

 

je ne sais pas si j'ai de la sagesse...j'essaye juste de faire preuve de bon sens... ^_^

 

et j'ai bien compris ce dont tu parlais ;)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Je viens de réessayer, sur un phal (que j'ai en triple) de pincer la jeune feuille comme la première dont je vous ai parlé plus haut, mais là, volontairement.

Raté : elle continue à pousser comme si de rien n'était.

Nom d'un petit bonhomme ! :huh:

j'ai recommencé; elle a recommencé !

Que le Grand Cric me croque ! :angry:

Suite au prochain numéro, si il se passe qq chose, bien sûr (des fois que ça interesserait quelqu'un :rolleyes: )

Bonne journée

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité Fina Flora

Cela ne me choque pas que tu fasses ce genre d'expériences.

 

J'ai d'autres plantes que des orchidées que j'hésite pas à tailler.

 

Je garde un phal hybride presque sans feuilles par accident pour voir ce qu'il devient.

 

Par le passé j'ai tenté une expérience sur un phal hybride que j'avais en double.

 

Je l'ai cultivé racines nues direct dans le pot et avec moins de lumière que les autres.

 

Il ne s'est pas déshydraté, et n'a pas fait de rejet non plus.

 

Par contre il a fait un beau keiki sur une ancienne hampe florale, c'est la seul fois ou j'ai eu un keiki sur un phal hybride

Lien vers le commentaire
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Je viens de voir un rejet sur une plante en bonne forme mais qui est restée, avant que je ne l'achète, bien un mois en supermarché sans trop de soins. Elle était en forme quand je l'ai achetée mais a dû subir au moins un mois de stress hydrique .

Une autre, dont je vous ai parlé et qui a fait trois rejets à la suite de la perte de ses racines vient de m'en faire un 4° alors que des racines sortent des 3 premiers rejets mais ne touchent pas encore le substrat.

Stress hydrique ?

A suivre ...

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Une plante qui a subit un gros stress peut mettre plusieurs mois à s'en remettre ... elle met tout en oeuvre pour assurer sa survie au long terme même si par la suite les soins redeviennent bon et régulier ;)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...