Aller au contenu

Besoin d'aide pour un Angraecum


maevac
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous, et merci pour l'adhésion ! Ca a l'air d'être un forum très sympathique et très riche de connaissances :D

Voici le premier problème : on m'a offert un magnifique Angraecum, mais impossible de connaître l'espèce... Je ne m'en suis pas inquiétée jusqu'à l'apparition de taches noires sur les feuilles et du dépérissement de la plante en général cet été ! D'après mes recherches tout porte à penser qu'il s'agit d'un Angraecum sesquipedale mais dans mes souvenirs les fleurs étaient moins imposantes :( Est-ce donc bien cette espèce ?

Le deuxième problème sont donc ces taches noires sur le feuillage : manque d'eau ? virus ? bactérie ? moisissure ? Je l'ai rempoté il y a peu malgré la saison car il développait de nouvelles racines et de nouvelles feuilles et je ne pouvais pas le laisser dans un substrat en décomposition (Les nouvelles feuilles n'ont cependant pas de taches et j'ai plaisir à penser que le mal est peut etre endigué)... Avez-vous une idée de ce que ça pourrait être ?

Et enfin dernier problème : deux rejets sont apparus à la base de la plante mère. Que dois-je faire avec ? :P Je n'ai pas osé les décrocher de peur de les faire mourir, puis ils avaient l'air de bien se porter ainsi... 

Voila, j'ai terminé avec mes questions ahah, merci d'avance pour vos réponses et bonne fin de journée à vous !

(Photos ci jointes)

 

IMG_9503.JPG

IMG_9506.JPG

Lien vers le commentaire
Share on other sites

les racines devraient être comme la blanche qu'on voit..le substrat a l'air bien moche. qu'y a-t-il en dessous des billes ? trop arrosé ?

 

laisser les rejets en place jusqu'à ce qu'ils aient une taille correcte au moins 3 ou 4 paires de feuilles et encore moi je les laisserai vivre accrochés à leur mère...

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Dessous ce sont des écorces de pins avec de la sphaigne, j’ai mis ce que j’avais sous la main en surface pour stabiliser la plante car j’étais en bout du sac d’ecorces

Lors du rempotage j’ai pu voir que les 3/4 des racines étaient mortes (mais quelques unes repartaient par chance) et presque aucune trace de substrat...

Ah très bien, je les laisse en place alors :)

Merci pour votre réponse !

Lien vers le commentaire
Share on other sites

oui en effet je te conseille aussi de garder les nouvelles pousses qui semblent bien saines

tu auras ainsi une plante plus compacte et florifère  au printemps tu le rempoteras dans un substrat neuf et plus drainant

c'est peut être un angraecum veitchii qui a tendance à faire des rejets et l'an dernier on en trouvait en jardinerie

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Si elles survivent ça va vraiment faire une plante énorme, magnifique ! J’avais peur qu’en les laissant sur la plante mere elle soit épuisée, mais tant mieux si c’est le contraire

Sera-il vraiment nécessaire de le remporter au printemps ? J’ai pu comprendre qu’ils n’aimaient pas être dérangés et comme il a été rempoté il y a quelques jours...

 Il a été acheté au salon de l’orchidée de vergeze au printemps dernier, les sesquipedale et les veitchii ont des cultures vraiment différentes ? (Que je sache comment bien m’en occuper lol)

Merci !

Lien vers le commentaire
Share on other sites

le principal soucis est ce substrat pas très homogène, des écorces de pin sans rien d'autre est plus facile à gérer - 
 second soucis : les arrosages : avec la sphaigne dans le mélange (et peu de racines vivantes si on lis bien) ce milieu est beaucoup trop détrempé et va finir d'achever les racines.
 dans un premier temps réduire très fortement les arrosages
 dasn un deusieme temps prévoir un rempotage en se procurant la quantité suffisante d'écorces de pin de bon calibre.

dernière interrogation : ou est il cultivé sachant que ce sont des plante qui aiment une forte luminosité -  pas certain qu'en logement se soit l'idéal ou alors près d'une baie bien orientée.

pour l'identification
 que ce soit veitchii, sesquipedale ou eburneum, le culture est absolument identique -  il faudra sans doute attendre une floraison pour l'identifier plus précisément.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Très bien avec tous ces conseils j’ai bon espoir qu’il reparte bien, merci beaucoup !

Je le rempoterai a la bonne saison avec le substrat adapté et d’ici là peu d’arrosages 👍🏻

Il est devant une fenetre plein sud dans le sud de la france, il est peu probable que le manque de lumière soit le soucis mais je vais m’y pencher, on sait jamais 

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Bonjour! Je pense comme les autres qu'il s'agit d'un angaecum veitchii, mais comme dis Neo17 ça ne change pas gand chose à son mode de culture.

Pour les tâches ça peut être plein de chose différentes notamment stress de température/hydrique/luminosité, mais ça ne ressemble pas vraiment à une virose...l'evolution te le dira.

Pour les conseils de rempotage, ces grands angraecums demandent beaucoup d'eau. Il est donc préférable de leur apporter des arrosage adéquats. Si tes racines sont mortes, mais était en tain de repousser, et que le substrat était vieux et décomposé c'est surement un excès d'humidité couplé à un manque d'aération par compactage. Cependant si tu repars vers un nouveau rempotage, au contraire de la sphaigne neuve pour garder de l'eau et favoriser la repousse des racines associé à des billes d'argiles ou écorces pour l'aération devrait lui plaire d'autant plus qu'il semble un peu assoiffé après avoir perdu ses racines.

Par ailleurs si c'est la place que tu lui donne au long cours il est for probable qu'il manque cruellement de lumière.

Je cultive le mien ainsi depuis un bon bout de temps, actuellement il fait 5 hampe dont les boutons ont partiellement avorté par manque d’arrosage. Voici la photo cet été avec un pot de gel douche pour l'échelle:

7437991124dfe42f0b370582f21593f732bf8679ble

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Merci pour votre réponse, c’est très constructif :)

Il est un peu déplumé car il a perdu des feuilles après qu’elles soient devenues noires et sèches, sans doute dû à un manque d’eau en effet (honte à moi)...

Je l’ai actuellement placé sur un plateau de billes d’argiles sur un fond d’eau pour maintenir une certaine humidité sans pour autant détremper le substrat, est ce une bonne idée ?

Il a été dans une véranda plein sud durant tout l’été, je l’ai mis ici plus a l’abris quand je l’ai vu dépérir mais il sera bientôt devant une grande baie vitrée exposée sud...

Le votre est vraiment somptueux ! Il a l’air en très grande forme, j’espère que vous arriverez à le faire refleurir mais j’ai bon espoir ahah

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Merci, il fleurit tous les ans mais cette année la floraison est médiocre par ma faute mais ça ne fera pas de mal à la plante.

Vu le récit, le tien a du avoir un gros coup de chaud et ne pas avoir eu suffisamment d’apport d'eau pendant une période où il en aurait le plus profité. Il vmida probablement se mettre au repos après ce stress important.

Pour les billes d'argiles, je ne suis pas fan personnellement car je n'ai jamais compris en quoi ça pourrait être bénéfique :

- si c'est pour les racines, il n'y a pas d’intérêt pour les racines quand elles sont en pot car leur environnement proche est le substrat.

- si c'est pour les feuilles, à moins d'être en milieu fermé sous cloche ou au moins dans un contenant haut, je pense que l'humidité se diffuse dans la pièce et ne profite aux feuilles qu'à quelques centimètre au dessus des billes...donc pas génial.

Par contre j'y vois des inconvénient: le substrat du bas du pot sera humide de façon permanente (capillarité, humidité atmosphérique, défaut de vidange) alors que le haut du pot sera variable en foncions des arrosages...c'est un peu le principe de la boule de sphaigne tueuse.

Du coup je n'utilise pas trop cela pour cette situation donc j'ai pas trop de recul. Peut être que d'autre te dirons ce qu'ils en pense et pourquoi ils le font.

Moi j'aurais rempoté direct dans un substrat neuf (car le but du rempotage au printemps c'est pour ne pas stresser la plante et qu'elle s'adapte au mieux à son nouveau milieu avec les nouvelles racines...mais en partant du principe que ta plante est déjà en arrêt et est déjà  dans un milieu inadapté... pourquoi attendre avec un environnement délétère?) avec écorce grosses pour l’aération, sphaigne pour l'humidité, rien en dessous, arrosage par le haut quand les bouts de sphaigne superficiels sont sec, et aucun arrosage tant qu'ils sont humides, car si ils sont humides en surface, c'est qu'à l’intérieur du pot ils le sont aussi donc la plante n'a pas besoin d'arrosage. Il est possible que tu te rendre compte que ta plante n'aura besoin que d'un arrosage par mois voir moins ainsi.

Il n'existe pas vraiment de manière unique de cultiver, les angraecums se plaisent en cycle humide/sec ou au contraire en hydroculture. Il faut juste rester constant et s'adapter en fonction des besoins de la plante.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Oui et l'an prochain elle sera sans aucun doute encore plus prolifère ! Vous nous enverrez des photos j'espère :) 

Je vais les retirer alors, pas envie d'encore faire pourrir les nouvelles racines avec un fond de pot constamment humide...

Je m'occupe de le rempoter à nouveau dès demain afin de le mettre dans un substrat plus uniforme. Il est en train de faire deux nouvelles racines aériennes sur le "tronc" (là où il a perdu ses feuilles) et de nouvelles feuilles sur la plante mère, j'imagine donc qu'il n'est pas en période de repos ? Et que même si c'est l'hiver, pour lui c'est la bonne saison ?

Merci pour tous vos conseils ! 

 

Lien vers le commentaire
Share on other sites

C'est ça, ou des bouchons de bouteilles en plastiques style Oasis, bien large pour plus de stabilité, ou n'importe quoi d'autre pour éviter que le pot soit en contact en fait, le moins poreux possible...

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité bubulle

j'arrive un peu après la bataille!

je ne suis pas une experte, j'en ai un seul (un veitchii), et depuis moins d'un an. Il est arrivé en forme, mais dans un pot trop petit (ça débordait de partout), il a donc été rempoté au printemps dans un pot un peu plus grand et dans un substrat avec à la louche 85% d'écorces et 10% de sphaigne, et un chouia de polystyrène. On m'avait dit que c'était du genre soiffard et gourmand en engrais. Suite au rempotage, il a fait un peu la tronche, n'était pas stable dans le pot, j'ai galéré pour le faire tenir avec des tuteurs (ça pèse son poids comme plante). Dès que j'ai pu, je l'ai sorti sur le balcon. Plein soleil jusqu'à 13-14h, arrosage à la barbare au jet d'eau, et de l'engrais en vaporisations. avec la canicule, je me suis dit "il va cramer", mais je n'avais pas d'autre option à part lombre. J'avais deux racines qui poussaient. il a passé l'été dehors, et une grosse partie de l'automne. j'avais déjà rentré les catt et les vandas qu'il étaiet encore dehors avec des nocturnes assez basses (genre 12-14°) et là je me suis dit que j'allais quand même vérifier si c'était un chaud ou pas... (c'était pas un craquage "prévu" mais une occas de rungis d'un copain): il a donc été rentré vite fait. Et en le rentrant, Ô surprise, deux hampes... Environ 6 mois après son arrivée.

Donc mon retour assez récent: c'est quand même costaud comme plantoune. Il a vécu sa vie en mode survivor sur le balcon, y compris pendant la canicule, n'a pas eu de flotte pendant 15 jours (période de mes vacances) en plein été et a fini par se caser dans son pot et me faire une première flo maison. Actuellement il est derrière ma baie vitrée et son rejet qui végétait commence à pousser.

mais oui, il faut un substrat drainant et homogène et ne pas le laisser stagner dans l'eau, ce qui est en règle générale souvent le cas pour la plupart des orchidées.

 

didiland, tu as une plante superbe!!:wub:

 

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Votre plante vous en a fait voir de belles ahah, mais j’imagine que ça doit être très gratifiant de la voir fleurir, surtout une floraison maison !

Pensez vous qu’il lui faille une différence de température entre le jour et la nuit, un peu comme les phalaenopsis, afin qu’il fleurisse ?

Celui ci ira bientôt devant une grande baie vitrée où il bénéficiera de tout le soleil dont il a besoin, mais j’avoue avoir un peu peur de le sortir pendant l’été, il fait 40 degrés à l’ombre + sécheresse par chez moi, pas très agréable pour une orchidée non..?

Merci pour votre réponse ! :) 

Lien vers le commentaire
Share on other sites

En fait les grands Angraecum et surtout les hybrides sont des plantes très robustes qui peuvent supporter, une fois adulte, des conditions assez opposées à condition de les acclimater. 

Je crois qu'un forumeur d'ici ou d'un autre site  cultive un A sesquipedale (un des parents) très vieux dehors quasiment toute l'année qui supporte des températures en dessous de 8-10° régulièrement. Si tu lis les conseils de cultures, il est pourtant préconisé de le cultiver en chaud. Dans la nature les répartitions font que certaines plantes poussent dans des conditions tempérées avec des températures nocturnes parfois très basses.

Par contre je pense que les phalaenopsis ne font pas partis des plantes qui sont connues pour nécessiter des grands écarts de température au contraire. Je dirais plutôt qu'à l'inverse, le Veitchii est tolérant est pourra fleurir sans écart mais que des différences jours/nuit marquées lui seront profitable (la première floraison que j'ai obtenue c'était après lui avoir fait passer tout l'été et automne dehors).

En résumé, il sera difficile d'en venir à bout mais si tu veux quand même le torturer un peu sache qu'il supportera probablement des luminosités très élevées A CONDITION de l'acclimater progressivement et de l'ombrer si les feuilles deviennent trop jaunes (le mien est proche d'un brassavola glauca qui a actuellement 2 hampes en formation, c'est dire le niveau lumineux qu'il tolère), il supportera probablement des températures très élevées A CONDITION de l'arroser et de lui apporter une hygrométrie suffisante (du coup 40° + sécheresse pas sur qu'il aime), et il supportera des températures très basses A CONDITION au contraire d'être maintenu plus au sec.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Tu es de quel coin dans le Gard?

Je suis tout proche, je suis à côté de Carpentras! ;)

Donc je connais aussi des températures de malade en été...

Je vois aussi que tu n'es pas passé par la case présentation, ça serait cool d'y faire un tour :P

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Ah oui tout est une histoire de les habituer progressivement aux conditions dans lesquelles on souhaite les cultiver donc ! Ça a du être un des facteurs de son dépérissement, passer d’un milieu humide et favorable chez le producteur à un endroit sec très lumineux... 

On est pas encore à la floraison avec celui ci ahah, mais c’est bon à savoir pour quand il aura retrouvé toutes ses réserves... d’ici deux ans non ? Je garde tout ça dans un coin de ma tête, merci beaucoup ! 

chmeu je suis en plein dans les costières de Nîmes ! Donc à environ 1h de chez vous ! 

Il est vrai que par chez nous on est pas embêté par le manque de lumière :lol: 

En effet j’ai complètement zappé la présentation, je m’excuse et m’en occupe de suite !

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Ahaaah, j'ai un pote pas loin de chez toi! ;)

Tu fais Vergèze en février ??

Moi j'y serai certainement le vendredi après-midi, sinon le samedi matin! ;)

 

Pour ce qui est lumière, tout dépend où tu es placé aussi, moi expo plein sud mais avec un gros bâtiment en face, donc en hiver la luminosité c'est vraiment pas ça...

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Oh où vit-il ? Le monde est petit ahah !

Evidemment, Vergèze c'est l’événement à ne pas rater dans la région ! Je ne sais absolument pas quel(s) jour(s) j'y vais par contre, ça dépendra de mon emploi du temps (la vie étudiante, rien de très stable :rolleyes:)

C'est vraiment pas de chance de pas pouvoir en profiter toute l'année... Quelle idée d'aller habiter en ville aussi :P

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Il est à Garons! ;)

On va dire que je n'ai pas eu le choix, et encore, heureusement que j'ai pu négocier la petite serre sur la terrasse, sinon dans l'appartement c'était juste impossible, pas du tout assez de lumière en RDC....

Pour te donner une idée, dans le salon, plein sud, je suis obligé d'allumer en pleine journée tellement il fait sombre en ce moment, alors dès que le soleil se cache, je te raconte pas....

Lien vers le commentaire
Share on other sites

En effet c'est pas loin du tout !

Carrément ? C'est quoi comme bâtiment ? Qu'est ce que ça doit être frustrant... Heureusement que vous avez une terrasse, sinon c'est vraiment pas de chance ! Et l'été dehors vous souffrez pas trop de la sécheresse ? Même avec les systèmes d'arrosage, cet été j'ai cru mourir dans les serres, alors les orchidées n'en parlons pas :(

Il fait nuit à 15h chez vous j'ai l'impression ! :P

Lien vers le commentaire
Share on other sites

C'est un vieux corps de ferme en face, avec un étage vachement haut, et bien sûr un grenier immense, donc en gros j'ai le soleil qui tape dessus la serre à partir de 9h45 jusqu'à 11h, puis un peu en fin de journée, le reste du temps c'est lumineux mais juste ce qu'il faut, un peu plus serait pas mal, mais bon...

Après le reste de l'année, dès que le soleil remonte un peu, je l'ai une bonne partie de la journée car il passe juste au dessus de la bâtisse !

Pour la sécheresse l'été, c'est l'enfer, pas d'autres mots pour qualifier l'air ambiant!! :lol:

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...