Aller au contenu

Leds Colorées En Chambre De Culture


Recommended Posts

En 2013 (voir archives) Estelle installait 3 rouleaux de 5 m de leds rouge SMD 5050 et 3 de bleu en chambre obscure aux parois mylar avec une part de ses plantes. Depuis l'automne de cette année là je n'ai pas retrouvé de retour d'expérience. Alors, 2 ans plus tard comment cela se comporte-t-il?

En logement, les guirlandes d'origine autour des plantes en ambiance ouverte sont-elles toujours en exploitation avec suffisamment de lumière? Merci de nous éclairer :)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Tu as raison c'est le moment de faire le bilan de cette installation. Les LED bleu et rouge ont montré leur capacité à faire pousser les plantes que j'avais mises (essentiellement des bulbophyllums) correctement. Certains ont fait des feuilles un peu plus costaudes que celles d'origine mais ça n'a pas non plus été miraculeux. Ca n'a pas non plus permis de sauver les plantes mal en point que j'avais mis dans la chambre pour tester.

 

La chambre a marché 7-8 mois environ, l'été venu j'ai mis les bulbos dans la serre que j'ai construite et il y sont toujours depuis.

 

Le principal problème que j'ai découvert avec ces rubans de LED c'est leur fiabilité dans la durée. En effet pour une raison que j'ignore certaines zones du ruban se sont mises à devenir moins éclairantes alors que d'autres conservent un éclairage normal. Je soupçonne ma source de courant continue ou bien un mauvais équilibrage des tensions le long du ruban qui serait dû à une dérive des valeurs des résistances CMS implantées sur le ruban.

 

Donc pour conclure les propriétés intrinsèques des LED permettent de cultiver correctement sans aucune autre source de lumière, mais il faut du matériel qui les exploite correctement dans la durée.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Invité willoww

Merci sarine et Laurent!! :D :D Cela m'intéresse vraiment pour l'appartement!! Tu penses que je pourrais faire autre chose que des Bulbos avec ce type d'éclairage?? Mon amoureux est un pro en bricolage du coup il comprend tous les détails des installations, moi beaucoup moins (pour ne pas dire pas), mais en gros pour l'instant j'hésite entre tout faire au néon, ou tout faire au LED...

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Il faut distinguer leds et leds.

Les leds de puissance, généralement blanches sauf si on achète des assemblages horticoles par internet (origine chinoise) ou qu'on a de bonnes connaissances en achat de composants, soudure à l'étain et collage thermique, peuvent sans problème remplacer des tubes fluorescents mais cela revient encore cher.

Les leds colorées en ruban d'Estelle étaient de faible puissance et servent normalement à des buts décoratifs (bar, sous-meubles, frises) d'où le besoin d'en mettre beaucoup comme sur un sapin de Noël pour atteindre un niveau suffisant de lumière. Si tu recherches dans les archives tu trouveras une photo de la chambre de culture où les rubans pendent du plafond dans une atmosphère rose-violacée. Je n'imagine pas cela en living. L'intérêt de l'expérience consistait à se rendre compte si cette lumière artificielle sans lumière du jour suffisait aux plantes. Manifestement oui, d'autres plantes que les bulbos devraient aussi supporter. Mais pour que cela joue, il faut à mon sens presque autant de puissance qu'un éclairage fluorescent. On économise la chaleur du ballast.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité willoww

Merci pour ta réponse Sarine, quand tu parles d'éclairage fluorescent tu parles des CFL?? Parce que ces ampoules-là consomment vraiment beaucoup, et donc je partais + dans mon idée de néon... Ou alors fluorescent = néon (je suis vraiment nulle, je montre la conversation à mon amoureux demain, c'est peut-être lui qui va commencer à parler à ma place...). Pour ce qui est de la soudure de composants, etc., il gère, il est électronicien. :D :D Mille merci encore!! :wub: :wub:

Lien vers le commentaire
Share on other sites

CFL et fluorescent c'est plus ou moins la même chose. Je crois qu'on parle de CFL plutôt pour les lampes nouvelle génération plus puissantes utilisées en horticulture mais c'est la même technologie que les tubes fluorescents. Les tube fluo sont juste en général moins puissants individuellement que les grosses lampes CFL. Franchement pour moi aujourd'hui les tubes fluo sont toujours dans le coup, et ils sont plus simples et moins chers à l'achat. Sur une étagère IKEA on peut facilement cultiver 60 à 70 phalaenopsis adultes sur 5 niveaux avec 90W de puissance. En France ça ne revient pas trop cher 1kWh pour 11 heures d'éclairage par jour. 13 centimes par jour > 3.90 euros par mois.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Marie,

Dans le langage courant néon = tube fluorescent à enficher. Besoin d'avoir un ballast (les magnétiques chauffent pas mal) dans l'armature mais il reste quand on change le tube. Réflecteur allongé adapté à zone à éclairer rectangulaire (aquarium, étagère, couloir, etc). 14W à 80 W selon longueur du tube simple (qui peut être en forme de U) et standard de construction

 

CFL = lampe compacte fluorescente à visser. Même technologie avec tube à U multiples ou spirale mais le ballast électronique est dans le socle de l'ampoule et se jette avec en fin de vie. Ampoules domestiques jusqu'à 30W (E27) pour réflecteur circulaire et ampoules horticoles à longs tubes en U (E27 ou E40) jusqu'à 250 W pour réflecteur rectangulaire.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...