Aller au contenu

Un Hydro Fogger Pas Cher


Recommended Posts

Afin de faire descendre la température en été dans

la serre j'ai construis un système de générateur de

brouillard ( fogger ) à ultrason mist maker.


Il peut aussi servir pour augmenter

le taux d'hygrométrie.


Le but de le faire soi même est de pouvoir avoir

un fogger à moindre coût et bien sur d'utiliser

au maximum des matériaux de récupération.



Il vous faudra :



1/ - un seau avec couvercle étanche......................5€ 10

2/ - un coude PVC ( pour VMC )..........................récupe

3/ - morceau de tube PVC de diamètre

légèrement inférieur au diamètre

du coude pour VMV....................................récupe

4/ - une chute de plexiglas...............................récupe

5/ - un ventilateur de PC 12 volts........................récupe

6/ - un pack brumisateur Mist Maker 1 tête

comprenant :

un flotteur ( bouée )

un anti éclaboussure ( facultatif )

un brumisateur 1 tête ( ou 3 têtes )

un transformateur 12 Volts..............................31€

7/ - une chute de tube IRL Ø 16 mm pour la jauge

du niveau d'eau........................................récupe

8/ - de la petite visserie...................................récupe

9/ - un raccord culotte PVC à 45° Ø 32...................1€84

10/ - un bouchon pour le raccord Ø 32......................0€57

11/ - tube PVC Ø 32...........................................3€24

12/ - un bouchon Ø 32 pour le bout du tube................0€57


Coût total ( avec brumisateur 1 tête )......................45€22

Coût total ( avec brumisateur 3 têtes ).....................84€52


En fonction du cubage à brumiser,

il faudra peut être changer le brumisateur 1 tête par un brumisateur à :

3 têtes 64€50

5 têtes 89€00

9 têtes 149€00

prix en Février 2015.



Comment faire pas à pas



Première étape :


Fixer et coller un morceau de tube PVC de diamètre légèrement

inférieur dans le coude VMC

img_3130.jpg


Deuxième étape :


Percer un trou dans le couvercle du seau au diamètre du tube

fixé sur le coude VMV.

img_3131.jpg



Troisième étape :


Insérer le coude dans le trou du couvercle du seau.

img_3132.jpg



Quatrième étape :


A l'aide du plexiglas ou tout autre matériel ne craignant

pas l'humidité,

fabriquer un support pour le ventilateur et le fixer sur le coude

pour VMC.

img_3133.jpg



Cinquième étape :


Placer le ventilateur de PC sur son support.

img_3134.jpg

img_3135.jpg



Sixième étape :


Percer un trou au diamètre du raccord culotte et le fixer.

img_3136.jpg

img_3137.jpg



Septième étape :


Percer le trou pour la sortie d'alimentation du brumisateur

et y passer le câble.

img_3138.jpg



Huitième étape :


Percer un trou correspondant au diamètre du tube IRL

qui vous servira de jauge et y glisser le tube IRL.

img_3139.jpg



Neuvième étape :


Dans le seau,

perpendiculaire au trou du couvercle ( photo A & B ) ;

coller au silicone sur le fond du seau,

un tube type aspirine ( pour un tube IRL de Ø 16 mm )

percé de part et d'autres de trous pour que l'eau puisse

y pénétrer.

En plaçant le couvercle du seau,

vous glisserez dans le tube ( aspirine ) l'extrémité du tube IRL

préalablement percé de trous ;

toujours dans le but que l'eau y pénètre ( photo C ).

Le but de ce tube d'aspirine ( ou autre ) est de

maintenir à la verticale le tube IRL.


img_3140.jpg

Photo A.


img_3141.jpg

Photo B.


img_3142.jpg

Photo C.



Dixième étape :

Fabriquer un flotteur à l'aide de liège ou acheter un bouchon

de pêche assez long et fin d'un diamètre inférieur au

tube IRL.



Et voilà !

votre hydrofogger est terminé et opérationnel,

libre à vous de laisser la sortie de brumisation

telle quelle ou d'y fixer un tuyau pour diffuser

la brume à différents endroits.

img_3143.jpg

L'obtention de la bruine est basé sur le principe de l'ultrason,

grâce à de micro gouttelettes de 5 microns exemptes de bactéries.

Une membrane vibre au rythme des ultrasons ce qui permet

à l'eau de s'évaporer le tout sans aucun dégagement de chaleur.



img_3148.jpg

Le brumisateur 1 tête.

Link to post
Share on other sites
img_3149.jpg

Le brumisateur dans sa bouée.


img_3146.jpg

Le brumisateur 1 tête ( dans sa bouée ) qui flottera

simplement sur l'eau à l'aide de la bouée.


img_3147.jpg

L'hydrofogger terminé assez compact donc

ne prendra pas beaucoup de place.


img_3150.jpg

Le fogger mis en place et couplé au

tuyau pour la distribution de la bruine.


img_3151.jpg

Partie supérieur du fogger.

Tuyau de distribution de bruine dans la serre.


img_3210.jpg

Le tuyau de distribution de la bruine au Ø 32,

est percé de trous à l'aide d'un forêt de Ø 8 mm

tout les 5 cm.


img_3152.jpg

img_3211.jpg

Après trois minutes environ de fonctionnement du fogger avec brumisateur 3 têtes.



Petites astuces :


- Lors de la découpe des trous dans le couvercle

préférez un diamètre légèrement inférieur d'un

demi millimètre voir un millimètre ce qui coincera

correctement les pièces a y insérées.

Il ne vous restera plus qu'à mettre un cordon de silicone

tout au tour.


- Il m'est paru plus judicieux d'utiliser un raccord culotte

comme sortie pour la bruine car celui ci pourra également

servir à faire l'appoint d'eau sans être obligé d'enlever

le couvercle du seau.


- Il est important de créer une colonne d'air au niveau

du ventilateur par un manchon.

En faisant des essais,

je me suis rendu compte qu'en fixant directement

le ventilateur sur le couvercle du seau ;

celui ci reçoit de la bruine et se mouille au fur et à mesure

de son utilisation.

Le fait de fixer à même le ventilateur sur le couvercle,

a pour conséquence de créer des turbulences dans le seau

en faisant remonter la bruine à travers les pâles du ventilateur.


- Pour la jauge,

il vous faudra la graduer au mini et maxi en faisant des essais

au fur et a mesure du remplissage du seau avec de l'eau.

Pour ces essais,

il faudra placer la tête du brumisateur avec sa bouée et

garder une marge de sécurité par rapport au niveau d'eau.

Au niveau le plus bas,

la bouée ne doit pas toucher le fond du seau.



- Il vous est possible de mettre plus d'un brumisateur

ou un brumisateur à plusieurs têtes.


- Il vous est possible de fixer plusieurs sorties ;

mais dans ce cas,

il vous faudra ajuster la puissance du ventilateur

pour que la bruine soit bien poussée dans chaque tuyaux.



Attention !


Pour une longue durée de vie de votre appareil,

utiliser de l'eau déminéralisée ou l'eau de pluie.


Pour une longue durée de vie de votre appareil,

ne pas utiliser le brumisateur plus de huit heures par jour

et par tranche d'un quart d'heure car la tête chauffe durant son

fonctionnement.

Il est par conséquent recommandé de coupler le brumisateur

à un programmateur.

Link to post
Share on other sites

 

Merci noe17

Ok ben tant pis. LOL

Tu n asqu a repondre a ton propre post....decomposer ton listing en 2 envois....

 

Merci Noe et Béné, c'est fait.

Merci Arno ;)

Link to post
Share on other sites

Merci.. j'ai déjà le matériel à ultra sons que j'utilisais de manière moins étudiée (juste un ventilo au dessus du seau).

Je n'ai pas du tout compris l'intérêt du tube d'aspirine troué. Ca ne marcherait pas aussi bien si on mettait juste l'embout gris siliconé à la paroi du seau ?

Link to post
Share on other sites

Vraiment génial! Merci Dom ;)

 

Ca ressemble beaucoup a un lien que Arno avait publié dans mon post fogger et du coup j'avais commencé à regarder pour bricoler et bah tu me conforte dans mon envie :rolleyes:

Link to post
Share on other sites

sauf que le ventilo est pas ip55. en l'utilisant en intracteur d'un flux d'air ton système tiendrait surement plus dans le tps.

Surment Louis, mais cela fait plus de deux ans que ce ventilo fonctionne dans la serre, je l'utilisais avant pour brasser l'air.

Le ventilo n'est absolument pas en contact avec de l'eau d'où l’intérêt de le fixé sur un manchon et pas directement sur le couvercle.

 

Merci.. j'ai déjà le matériel à ultra sons que j'utilisais de manière moins étudiée (juste un ventilo au dessus du seau).

Je n'ai pas du tout compris l'intérêt du tube d'aspirine troué. Ca ne marcherait pas aussi bien si on mettait juste l'embout gris siliconé à la paroi du seau ?

Plus pratique car pendant le sèchage avec le silicone, il n'est pas évident de maintenir l'embout bien à l'horizontale l’épaisseur du couvercle étant

assez fin. Le tube d'aspirine est d’ailleurs fixé au pistolet à colle chaude.

Il y a surement moyen de faire plus simple, mais mes petits neurones n'ont trouvés que cette solution.

 

super tuto...

puis je m'autoriser une question ? il permet d'humidifier "quel volume" autour de lui ? autrement dit quelle "portée" ce nuage ?

Le nuage se propage à travers la serre ( 6m2 environ) il ne reste pas juste au tour des sorties.

De plus, le nuage reste au-dessus des tablettes.

Dans ma configuration, je ne cherche absolument pas à augmenter l'hygrométrie

( de ce fait augmente également ), mais par évaporation à faire baisser la température ;

c'est surtout pour moi le but recherché.

 

Vraiment génial! Merci Dom ;)

Ca ressemble beaucoup a un lien que Arno avait publié dans mon post fogger et du coup j'avais commencé à regarder pour bricoler et bah tu me conforte dans mon envie :rolleyes:

L'idée ne vient pas de moi, j'avais vu en genre similaire ;

le tout était de le mettre en oeuvre.

Après,

il est claire qu'il faille le modifier en fonction de la configuration du site de culture.

Dans la configuration actuelle de ma serre, je dois dire que cela fonctionne plutôt bien

et suis content du résultat.

Je voulais juste partager le principe de base du fonctionnement et la mise en oeuvre

de ce fogger made in self pour un coût relativement réduit.

Link to post
Share on other sites

merci pour ta réponse... ;) 6 m².......c'est pas mal....

Oui béné, faut savoir également qu'une fois la ventile en route ;

en cinq sept le nuage est dispersé d'ou l’intérêt

( pas de stagnation d'humidité sur le feuillage ).

Petite question, comment fait tu pour le m2, comme tu peux le voir, mon deux est très grand :)

 

C'est bon, j'ai trouvé LOL m².

 

Je ne cherche pas à ce que la serre se remplisse de brouillard style London smog,

je cultive en appartement donc je ne cherche pas à décoller le papier peint.

La quantité de brouillard est en fonction de la durée de mise en route du fogger,

mais en 1 quart d'heure, la bruine est bien diffuse dans toute la serre pas épaisse

mais présente.

Elle ne reste pas sur place car rien que le fait de mettre le ventilo du fogger en route,

créer une petite circulation d'air dans la serre ( 6m² n'est pas très impotant )

qui propage la bruine.

Link to post
Share on other sites

contente de t'avoir appris qque chose....soit tu utilises la touche "puissance" soit comme moi , tu l'as en haut à gauche sur ton clavier direct en dessous de échap...

Merci, je suis un peu c.. sur ce coup là. :lol::lol:

Merci Béné.

Oui, sous la touche échap....

Link to post
Share on other sites

Merci pour ce super tuto.

J'y ajouterais bien un système de floteur de chasse d'eau pour maintenir un niveau d'eau constant.

Je n'ais pas d'arrivée d'eau puisque ma serre est dans la salle à manger.

j'ai un bouchon de pêche qui me sert de jauge très facile à contoler.

le débit d'un brumisateur 3 têtes est de 1200 ml/h donc pas grand chose.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

×
×
  • Créer...