Aller au contenu

Cultiver Keiki En Épiphyte


Invité Echo
 Share

Recommended Posts

Salut à tous !

 

Je n'ai encore jamais trouvé nul part d'article qui parlait du prélèvement d'un keiki et de sa mise en culture en épiphyte. Dans chacun des articles que je trouvais, on parlait du prélèvement, de sa mise en pot, de sa survie... c’est pourquoi je fais ce post, pour avoir votre avis, des conseils.

 

J'ai eu une orchidée en cadeau il y a deux ans, en plein mois d'août très chaud, elle a du souffrir parce qu'elle a perdu toute ses fleurs dans la semaine qui a suivi.

Quelques temps plus tard, sur la hampe, une fleur refaisait son apparation. Et là, surprise, ce n’est pas une fleur mais une feuille qui est apparue, puis deux, puis une racine… Alors, hop, petit tour sur le net et je découvre que j’ai un keiki !! Donc comme on le dit partout : patience… j’ai attendu jusqu’à aujourd’hui (mon keiki a donc plus de 2ans, si on peut dire). Il a deux racines assez longues qui ne cessent de se développer et 3feuilles.

 

post-18271-0-64996900-1417079691_thumb.jpg

 

post-18271-0-47680600-1417079731_thumb.jpg

 

 

Je pense alors à le séparer de sa mère, et essayer de le cultiver à part. (Je suis débutante dans le domaine des orchidées, alors je lis plusieurs articles sur internet, essaie d’en ressortir le plus important pour ne pas louper cette séparation)

Je réunis le matériel nécessaire, et là l’envie de le cultiver en épiphyte germe …

 

Il semble que la culture épiphyte est délicate, la gestion de l'hygrométrie est importante et la mise sous serre semble être indispensable... (à ce que j'ai pu voir sur le net).

Toutefois c'est un mode de culture qui est différent de ce qu'on voit habituellement chez les gens, et je voulais essayer.

Etant donné que ce petit n'a jamais connu de culture en pot, je me suis que j'avais peut-être une chance...

 

Le temps de commander une écorce en liège et voilà que la hampe sur laquelle est placée le keiki commence à sécher.

J’ai donc sevré il y a deux jours le keiki, je l’ai placé en épiphyte. Bon, ça ne fait que deux jours mais pour le moment ça a l’air de bien se passer.

J’ai mis de la sphaigne à la base des racines, et j’ai laissé les extrémités à l’air. Je vaporise de l’eau dessus matin et soir, et le midi si je suis là. J'utilise de l'eau du robinet, qui est assez calcaire dans ma région, mais bon, je préfère utiliser les quelques euros qui me restent à la fin du mois pour épargner pour nos futurs projets que d'acheter de l'eau non calcaire pour mes orchidées...

 

post-18271-0-01628600-1417079796_thumb.jpg

 

post-18271-0-99416900-1417079752_thumb.jpg

 

Qu'en pensez-vous ? que je suis cinglée en tant que débutante de faire ca ?

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Bonjour,

 

D'abord une gentille remarque, il y a une rubrique "Présentation des nouveaux membres" et nous aimerions que tu te présentes afin de mieux te connaître.

 

Lorsqu'on sépare un keiki de la plante mère, il y a des cicatrices. Afin de ne pas laisser une ouverture aux pourritures de toutes sortes, il est conseillé d'appliquer de la cannelle. Attention on ne met pas de le cannelle sur les racines, uniquement sur les coupures, sur les blessures.

 

Ceci dit ton travail me paraît correct pour une première tentative. Personnellement j'aurais placé la plante quelques cm plus haut mais ça c'est affaire de gout.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité Opaluna

Je ne vois pas les photos non plus !

 

Personnellement, je trouve que ça fait beaucoup de vaporiser de l'eau deux voire trois fois par jour, la sphaigne sèche entre temps ? Après je n'ai jamais fait de culture en épiphyte, donc j'attends avec impatience les réponses de ceux qui sont plus habitués :P

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Pas de photos non plus sur le post.

Elles y étaient sur le doublon par contre :P

 

Je veux bien lire les avis des plus expérimenté, j'ai un Phal. hybride qui a deux keikis, j'en mettrai bien dans cette configuration "pour la science" :ph34r: .

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Alors moi j'ai presque toutes mes plantes en épiphytes ... mais dans un paludarium.

Ton montage me paraît bien. Chez moi, j'aurai mis le keiki la tête en bas pour éviter l'accumulation d'eau au cœur des feuilles (mais arrosage automatique par le haut...). Et je pense que tu peux garder la moitié de l'écorce pour une autre plante éventuellement :D.

La sphaigne au niveau du départ des racines devrait l'aider à en faire de nouvelles qui pourront s'accrocher directement sur l'écorce. Je n'ai pas l'habitude d'avoir ce manchon de sphaigne mais sur une jeune plante, ça doit aider. Pour aider l'hygrométrie, tu peux la maintenir au-dessus d'une petite réserve d'eau se qui te permettrait de la vaporiser moins souvent. À mon avis, la sphaigne ne devrait jamais sécher totalement mais ne jamais être détrempée non plus (même si d'expérience, je sais que ça tient quand même sur certaines plantes...).

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité Christine

Ton keiki de phalaenopsis peut vivre comme ça si tu préfères,pour les conseils je ne serai pas la mieux placée pour t'aider à l'arrosage sur plaque d'écorce ...les miens sont en pot avec de la sphaigne pure que je laisse sécher en hiver entre 2 arrosages,sphaigne craquante et au beaux jours à peine humide et je ré-arrose,je mets les doigts pour toucher la sphaigne...

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Merci pour vos réponses !!

Pour la cannelle, c'est fait, j'ai trempé le bout de hampe coupé dedans en faisant attention aux racines, et j'ai fais de même avec la coupure sur le plante mère.

Je pense par contre ressortir le bout de hampe coupé de la sphaigne parce que j'ai peur que ça pourrisse dedans avec l'humidité.

 

Pour ce qui est de l'arrosage, il est vrai que ça fait peut être beaucoup, les orchidées préférant le "pas assez" que le "trop", je vais réduire un peu les arrosages en m'adaptant à l'humidité de la sphaigne.

Et puis si elle montre des signes de "soif", je ré-augmenterai la fréquence.

J'avais pensé acheter un truc genre "gleed by brise" qui vaporise automatiquement, et remplacer le produit par de l'eau, mais ça n'est pas possible... Donc je vais mettre un bol d'eau ou quelque chose du genre en bas, je vais bien réussir à bricoler un truc :)

 

Pour ce qui est de l'écorce j'aurais pu effectivement la remonter un peu mais il me semble que l'opération est un peu risquée maintenant que l'orchidée est bien attachée sur l'écorce avec la sphaigne, ça serait peut être prendre des risques pour pas grand chose, je saurai pour le prochain coup ;)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

  • 1 month later...

Salut à tous

 

J'ai une petite question liée à ce keiki : j'ai une feuille qui s'est ramollie, de quoi est ce que cela peut provenir ? La feuille est d'un vert plus clair que les autres, comme avant.

 

J'ai bien recherché des posts similiaires sur le forum, mais cela concernait plutôt des cultures en pot de verre...

 

J'ai réduit la fréquence d'arrosage, j'arrose tout les 2 ou 3 jours, ou lorsque la sphaigne est sèche. Je vaporise de l'eau sur les racines et sur la sphaigne en veillant à ne pas en vaporiser sur les feuilles. A quoi cela est-ce dû ? Trop d'eau, pas assez ? Je ne mets pas d'engrais.

 

Voici une photo de avant et de après pour vous rendre compte de la situation :

 

Avant

post-18271-0-01628600-1417079796_thumb.jpg

 

Après
post-18271-0-33368700-1420019811_thumb.jpg
Lien vers le commentaire
Share on other sites

Salut Echo

 

désolé je ne peux pas t'aider et je profite de mon message pour faire un petit up...

 

pas évident de cultiver en montée sans forte hygro car ça sèche très vite...

et idéalement, même si je ne cultive pas en sphaigne, il me semble qu'il ne faudrait pas assécher la sphaigne totalement...c'est là que c'est délicat...

de mon point de vue, attention de ne pas saturer le coeur de la plante d'eau = une orchidée peut s'hydrater uniquement avec le bout des racines...

bref, alors que tu dois être amenée à bien arroser pour réhydrater cette sphaigne très sèche, il ne faudrait pas faire pourrir la base de la plante en créant un point maintenu trop humide...

donc pour moi, il faut penser à arroser principalement les racines et c'est d'autant plus facile qu'elles dépassent bien de la sphaigne...et essayer de maintenir la sphaigne constamment juste très très légèrement humide...

 

voilà pour mes impressions...mais comme dit plus haut je ne cultive aucune de mes plantes ainsi...et je n'ai jamais réussi à faire quoique ce soit avec la sphaigne achetée ici...par contre j'ai tenu des plantes en sphaigne mais ces plantes avaient été achetées ainsi et la sphaigne était très souple et gardaient très longtemps l'humidité, ce qui n'a rien à voir avec la sphaigne que tu sembles utiliser et qui ressemble beaucoup à celle que j'ai pu acheter...

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité vandangkora

j'ai un phal cultivé sans contenant , avec quelque écorces entre les racines très abondantes , je le vaporise tous les jours.

vue sa condition de culture( intérieure et HR faible) je dirais que la plante manque d'eau pour permettre une expansion max des vacuoles et donc une turgescence et une tonicité max de la feuille.

la feuille est restée vert clair comme d'origine , il faut voir si la plante reçoit assez de lumière...car après tout ce sont les photons qui déterminent la synthèse des pigments....

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Merci pour vos réponses, je vais essayer de ne vaporiser que les racines, et juste d'humidifier un peu la sphaigne.
J'avais mis ce noyau de sphaigne parce que j'avais lu sur pas mal d'articles que cela permettait aux racines de s'accrocher au morceau de liège.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Niveau luminosité elle est placée en face de la fenêtre mais assez loin pour éviter les courants d'air, et le chaud (le radiateur est juste en dessous de la fenêtre et notre appartement est très très mal isolé...). Elle n'est pas exposée à la lumière directe du soleil mais la pièce est lumineuse donc je ne pense pas que la luminosité soit un problème.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

ça m'étonne que tu n'ais pas eu plus de réponses...c'est aussi pourquoi je me suis autorisé à répondre malgré mon inexpérience en matière de plante montée...

il faut voir ça comme une expérience...je pense que c'est ton état d'esprit d'ailleurs...donc tu vas bien voir si tu t'en sors....

mais comme tu le sais, il serait nettement plus simple de placer cette plante en pot ;)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité zalia

bonjour ,

je n'ai pas d'expérience sur le long terme des montées...si pour les phalaenopsis par contre...pas montées

1- elle est en sevrage ,doit donc s'adapter

2-ne néglige pas l'hygrométrie: de l'eau par évaporation tout autour ,c'est important pour les montées ou pas...

3-ta plante s'est visiblement arrêtée durant sa période de croissance ,ses racines ont le bout inactif sur la deuxième photo alors qu'elles sont actives sur la première...retour au numéro 1 et numéro 2 ...

4-tu as raison d'essayer

5- si ça périclite ,essaie en pot comme le pied-mère ...

à bientôt :)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Oui, l'objectif était bien de tenter l'expérience ... :)

J'ai bien vu que les racines s'étaient arrêtées de pousser, ce qui m'a paru normal, parce qu'elle devait maintenant subvenir à ses besoins elle même, j'ai supposé qu'elle mettait sa croissance de coté le temps de l'adaptation.

 

Je vais laisser encore un moment comme et si toutefois je vois que ça ne va pas mieux ou que son état s'aggrave, je la repasserai en pot.

Je vais mettre un bol d'eau en dessous pour essayer d'augmenter un peu l'hygrométrie, tant pis si je le renverse à chaque fois que je passerai à coté :D

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Invité vandangkora

l'expérience ressemble à une tentative de culture en racine nue comme des vanda très contraignante:il faut lui vaporiser de l'eau sur les racines tous les jours.pour le "vert clair " de la feuille si la quantité de lumière est suffisante , il faut penser à une carence en oligo-élément surtout en K+( il me semble avoir lu que vous ne lui donniez pas d'engrais).s'il a à boire et à manger (engrais à posologie orchidéique) et lumière, son état ne peut que s'améliorer et se développer.

vive les expériences....

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Je vais essayer de trouver de l'engrais spécial, je pense que ça va commencer à être nécessaire.

J'en profiterai pour en vaporiser un peu sur mes deux autres orchidées dont l'état "stagne" depuis pas mal de temps.

 

Merci pour vos conseils !

Lien vers le commentaire
Share on other sites

  • 1 month later...

Quelques nouvelles de mon orchidée épiphyte, je viens d'abandonner.

 

Les feuilles fanaient une à une, malgré l'arrosage fréquent, et la mise en place d'un pot d'eau en dessous pour augmenter un peu l'hygrométrie.

J'ai préféré limiter les dégats et la remettre en pot. Je trouverai un système pour pendre le pot, c'est plus simple et moins risqué pour le keiki ;)

 

La plante mère va bien, j'ai continué les arrosages comme d'habitude, et voilà qu'elle me refait.... un keiki <_< Je n'avais pas coupé l'ancienne hampe à la base, et le keiki pousse dessus.

 

J'aurais bien voulu une hampe avec des fleurs... J'ai lu qu'il fallait les mettre au froid à l'automne pour qu'elles fassent des fleurs, ce que je n'ai pas pu faire vu qu'il y avait un keiki, et la du coup pour cet automne c'est rapé aussi. Tant pis !

Lien vers le commentaire
Share on other sites

il me semble bien avoir lu aussi que la chaleur pouvait favoriser la formation de Keikis....

 

pas évident de gérer les montées en intérieur standard...peut-être aussi une question de sphaigne...

mais bon, tu as bien fait de le repasser en pot ;)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

La plante mère avait eu un coup de chaud lorsqu'on me l'avait offert. Maintenant on ne peut pas dire qu'elle soit bien au chaud, elle est placé sur un meuble à coté de la fenêtre, mais dans l'appartement on tourne en général à 18°C.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

effectivement 18 ça n'est pas chaud....normalement à cette température ça peut fleurir...donc à mon avis c'est juste une question de temps, ça viendra ;)

au sujet de la formation du Keiki, certaines plantes sont plus propices à en produire...peut-être le cas de ta plante ;)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...