Aller au contenu

Des prémices de floraison


lazzaret
 Share

Recommended Posts

img_2056.jpg

img_2054.jpg

Le dendrobium moniliforme s'apprête à fleurir, d'ici 2 à 3 semaines je pense. Je reste toujours circonspect devant son acclimatation tant je ne fais plus rien (ni arrosage, ni fertilisation). Je me tâte de sacrifier une des futures racines qui sortira après la floraison pour tenter de récupérer  les champignons qui pourraient et devraient se trouver à l'intérieur afin d'ensuite tenter des germinations symbiotiques sur cette espèce ou d'autres, voir sur certains hybrides.

 

En tous les cas, une espèce géniale en climat 8B.

 

Si d'aventure je pouvais avoir accès à d'autres dendrobium, speciosum (du sud de l'australie dans les zones les plus fraiches), falcorostrum, catenatum, officinale, porphyrochilum et plus (dans les froids)...n'hésitez pas à me souffler les bonnes adresses !

Lien vers le commentaire
Share on other sites

bonjour lazzaret si je comprend bien il reste sur l'arbre toute l'année on voit pas si il est sur l'arbre ou sur plaque la canopée à pas mal d'espéce qui se cultive en 8B

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Bonsoir leri.

 

Je l'ai eu monté sur plaque et j'ai "clouté" la plaque sur l'écorce du tronc, de fait il vit bien en épiphyte toute l'année dehors à cette même place.

 

Concernant la pépinière de la canopée, j'ai beaucoup de doute quant au fait de cultiver des espèces d'orchidées épiphytes qui conviendraient en zone 8B. Je pense que pour eux, et c'est bien naturel, culture d'orchidées de zone froide, ça veut dire aux alentours de 8°C au plus bas. Néanmoins j'irais regarder leur site internet. Merci pour l'info.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Je dis bien plus !

 

Je constate que cette plante (mais probablement l'espèce) est rustique en zone 8B et pas seulement dans les microclimats privilégiés de cette zone.

 

Je constate également que la plante est très probablement parfaitement mycorhizée puisque je ne m'en occupe plus et pour autant elle fleurit, fait chaque année de nouvelles cannes ainsi que de nouvelles racines.

 

J'ai enfin constaté que des jeunes plantules sorties de flacon de cette espèce ont passé l'hiver dehors, juste protégées par un mur à l'ouest, sans réels dégâts. Je pense donc, mais ce sera à vérifier, que la plante est parfaitement acclimatable en climat atlantique ou méditerranéen (assez humide et protégé des vents violents). Je pense de façon additionnelle que d'autres espèces de dendrobium pourraient être sujettes à acclimatation si tant est qu'on eut accès aux bonnes souches et aux bonnes espèces, ce qui hélas n'est jamais le cas. Malheureusement je considère les pépiniéristes, chez nous, trop frileux (terme paradoxal quand on sait les conditions de culture...) dans leur façon de cultiver les épiphytes dites réellement froides. Je ne crois pas que les souches auxquelles le public a couramment accès via ces pépinières soient les meilleures en terme d'origine mais il n'y a pas vraiment d'autre choix (pour leur rusticité)... et je pense même que les plantes de haute altitude sous les tropiques ne sont jamais reproduites parce qu'il est plus facile pour un collecteur / reproducteur de récupérer des graines et des plantes au niveau de la mer plutôt qu'au dessus de 3200 mètres. Enfin, je crois simplement que certaines espèces qui pourraient vivre en épiphyte chez nous ne sont pas proposées parce que ni les producteurs ni les revendeurs n'ont les infrastructures pour les faire prospérer, pas plus que les producteurs ne donnent de données précises sur l'origine des plantes ou des graines...(ce qui est très dommageable pour la culture).

 

Pour terminer sur l'exemple de ce moniliforme, l'espèce pousse de 800 à 3000 mètres au dessus de la mer sous les tropiques. Il y a donc autant de chance (voir plus même) d'obtenir une souche qui ne supporte pas le gel plutôt qu'une supportant en effet de gros gels. Pour ma part, ma plante vient du nord du japon de zones assez froides en hiver et assez chaudes en été.

 

En résumé, les orchidées acclimatables existent. Les trouver est un chemin de galère et c'est la raison pour laquelle je fais des semis pour pouvoir multiplier les tentatives d'acclimatation à défaut de trouver directement les bonnes plantes dans le commerce.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Les fleurs commencent à s'épanouir. En même temps, de nouvelles cannes apparaissent. Je crois que la floraison serait encore plus spectaculaire avec une fertilisation adaptée mais j'ai un peu peur de briser l'équilibre qui s'est établi entre la plante et son fonctionnement dans son environnement.

IMG_20220503_092812-ConvertImage.thumb.jpg.2a591c5d32e8379feb62893d31c7e6f7.jpgIMG_20220503_092744-ConvertImage.thumb.jpg.6d720c0595d54a87013f765155e9242e.jpg

 

Lien vers le commentaire
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Floraison terminée pour le moniliforme. Les nouvelles cannes arrivent en nombre. Devraient ensuite venir les nouvelles racines. D'ailleurs en parlant de racines nouvelles, point (encore) sur le dendrobium mais le neofinetia falcata monté sur le même arbre (que le dendrobium moniliforme) me gratifie de quelques unes, signe que son acclimatation se passe apparemment bien (à défaut de floraison malheureusement) et ce, malgré une croissance très très lente.

IMG_20220520_113417-ConvertImage.thumb.jpg.cf7bb3fe9ad2411d049fcca6443c7dc4.jpg

 

J'ai également noté depuis quelques jours l'apparition d'une canne nouvelle sur la plupart des moniliforme sortis de flacons l'hiver dernier et récemment montés sur différents arbres.

IMG_20220513_113442-ConvertImage.thumb.jpg.994220c196a3371727418dfcd8182b95.jpg

IMG_20220513_113642-ConvertImage.thumb.jpg.75de614881cf31772e6b8ee4cf908055.jpg

IMG_20220513_113706-ConvertImage.thumb.jpg.a81ef94341438b97c9d6fdf221d046b7.jpg

J'espère, et c'est encore inconnu pour moi, que ces jeunes moniliforme formeront des racines qui ancreront ces jeunes plantes sur les supports que je leur ai choisis.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

pour ce qui est de ton Neofinetia la croissance est toujours très lente sur les jeunes plantes

la floraison est initiée en même temps que l'apparition des racines alors tu as encore une chance de floraison cette année

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Il y a 17 heures, lycaste a dit :

pour ce qui est de ton Neofinetia la croissance est toujours très lente sur les jeunes plantes

la floraison est initiée en même temps que l'apparition des racines alors tu as encore une chance de floraison cette année

Certes possible mais peu souhaitable sur une plante peu poussante comme la mienne. J'espère toujours qu'elle réussira à fleurir mais quand elle sera j'espère mieux installée.

Lien vers le commentaire
Share on other sites

  • 1 month later...

A propos des plantules de moniliforme, je commence à en voir certaines faire de nouvelles racines et investir leur support. Autant je n'avais plus vraiment de doute sur la possibilité d'acclimater un dendrobium moniliforme adulte, autant des sorties de flacon...eh bien si, ça ne semble pas poser de problème particulier avec quelques soins les premières années.

IMG_20220703_183945-ConvertImage.thumb.jpg.d9fe6e7a4d935b3203e0a61cee91069b.jpg

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Le climat n'est pas identique au Japon. Les étés sont chauds et très humides (il pleut tous les jours ... c'est étouffant) et les hivers plus secs.

C'est different du climat méditerranéen mais ça a l'air de marcher.

 

Pour avoir plusieurs variétés du moniliforme ... c'est le sec combiné avec descente des températures ... puis chaleur et arrosage qui déclenchent la floraison.

Je déclenche manuellement chaque année via un changement d'environnent (fin automne dehors à l'abri de la pluie et fin de l'hiver à l'intérieur ... hop +10° et arrosage = fleurs sous 3 semaines)

Lien vers le commentaire
Share on other sites

 

En extérieur, à la maison, il fleurit toujours après avoir subi "les giboulées de mars" avec des températures de fin de printemps. Mais pluie et chaleur me semblent en effet une combinaison qui fonctionne, sachant que les boutons floraux, il me semble, commencent à se former en automne.

 

Pour ce qui est de la sécheresse, je trouve cette orchidée plutôt très tolérante à celle d'été. Quant à l'hiver, l'humidité importante ou les pluies ne semblent pas l'impacter de manière dommageable. La seule petite chose qui me dérange, c'est que les fleurs ne sont pas visitées par les insectes (de ce que je peux voir) et donc aucune fécondation...

Lien vers le commentaire
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...