Aller au contenu

Premières orchidées : bilan après un mois et demi ?


Recommended Posts

Bonjour à tous,

je suis nouvelle sur le forum et dans la culture des orchidées. Il y a un peu plus d'un mois que je m'y suis lancée ; je voudrais vérifier que tout va bien pour mes quatre plantes et glaner des connaissances, au passage : le peu que j'ai lu pour l'instant sur différents sites et forums m'a permis d'entrevoir qu'il y a beaucoup à apprendre, que l'on ne cesse jamais de le faire avec ces plantes-là. Je suis curieuse de tout : leur biologie, votre expérience empirique, etc.

Il s'agit d'un mini phalaenopsis ayant déjà fleuri, d'un neofinetia falcata à environ deux ans de la floraison et d'un dendrobium polysema et d'un prosthechea (encyclia) cochleata tous les deux à un an de la floraison. Je les ai tous "rempotés" à la manière japonaise dans de la sphaigne. Le dendrobium polysema et le prosthechea cochelata sont dans un micro-climat que j'ai créé en les plaçant dans un aquarium sur un lit de billes d'argile avec de l'eau au fond. Les boules de sphaigne sont dans des coupelles et ne touchent pas les billes d'argile ; elles peuvent sécher. L'hygromètre indique un taux d'humidité assez variable mais toujours entre 60 et 70% et il fait un peu plus frais au niveau des billes en raison de l'évaporation. Les deux autres plantes sont plus au sec et plus au chaud puisque à l'air libre, qui est chaud et sec dans cet appartement ; je ne peux pas toutes les mettre dans l'aquarium. Mon logement est orienté sud ; je fais en sorte que les plantes ne soient pas trop proches des fenêtres ou que celles-ci soient voilées. Je fertilise au lombrithé dilué dans l'eau d'arrosage tous les deux ou trois arrosages.

Le mini phalaenopsis vient d'un fleuriste. Il a deux "troncs" (je ne connais pas le terme exact). Quand je l'ai acheté il avait une hampe fleurie. Le jour même, les fleurs se sont flétries et la tige florale a commencé à sécher. Je l'ai coupée quand elle a été complètement sèche. Je me suis dit que c'était dû au changement d'environnement mais je l'ai quand même dépoté (il était dans de l'écorce) pour observer les racines. Il y en avait peu et elles étaient presque toutes pourries. Quand je les ai eu taillées il n'en restait plus que deux ! Depuis le "rempotage" son état ne s'est pas aggravé. Il fait des feuilles. En revanche, je n'avais pas pris la mesure de ses besoins en eau (je croyais que le substrat devait se déshydrater complètement avant de pouvoir l'arroser) et les deux paires de feuilles d'origine se sont affaissées. Les nouvelles sont fringantes, car j'ai augmenté le rythme des arrosages. Par contre, j'ai l'impression que leur croissance est terminée (puisque d'autres feuilles encore sont apparues en leur cœur, mais c'est peut-être une fausse déduction de ma part) et dans ce cas, je constate que les nouvelles feuilles sont bien plus petites que les feuilles d'origine, ce qui indiquerait que la plante se porte moins bien qu'autrefois. Est-ce à cause du manque de racines actuellement, et peut-on considérer que la plante est simplement en convalescence et se portera de mieux en mieux ? En tout cas elle commence à faire une nouvelle racine.

Le neofinetia falcata a l'air de bien se porter. Il fait deux racines. Des feuilles poussent aussi.

Le dendrobium polysema fait plusieurs nouveaux pseudobulbes, cela pousse assez vite.

Le prosthechea cochleata a l'extrémité des feuilles qui sèche. Apparemment c'est courant avec les feuilles très longues. Je ne le laisse pas complètement sécher entre deux arrosages. Est-ce que je dois me préoccuper de ce phénomène ? Est-ce qu'il faudrait que je les resserre encore plus ? J'ai un peu peur de trop arroser... Il fait un nouveau pseudobulbe, qui grandit beaucoup plus lentement que ceux du dendrobium. J'ai lu que dendrobium polysema était très, très luxuriant, donc peut-être que la différence de croissance entre ces deux plantes est normale. En comparaison le prosthechea cochleata végète (en dehors de cette petite pousse de pseudobulbe), est-ce que je dois m'en inquiéter ?

Merci par avance pour vos remarques et conseils !
 

Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Arno a dit :

je reposte tes photos ici

Merci !

Link to post
Share on other sites

la méthode de culture que tu utilises c'est le Kokedama

première fois que je vois quelqu'un l'utiliser pour les orchidées, et tel que tu le présentes, sur un forum

Si tu regardes les sujets sur les neofinetia, les pots utilisés sont percés et il y a de l'air sous la boule de sphaigne

toi, tu cultives dans un bol ou posé sur une soucoupe

et jusqu'ici tu as l'air de pas trop mal t'en sortir

je n'ai pas de remarque particulière

juste, tu vas faire tes constatations par toi même, les orchidées sont un peu indomptables et poussent vers la lumière et il est indispensable de les laisser faire en intérieur pour espérer les voir fleurir

donc elles vont vouloir s'échapper et ça va être dur de les maintenir ainsi, dans une jolie présentation

à part le Néo peut être, qui est une "mini" plus adaptée à ce type de présentation

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Arno a dit :

la méthode de culture que tu utilises c'est le Kokedama

Je croyais aussi, mais apparemment "kokedama" désigne la présentation d'autres plantes que les orchidées dans des boules de terre, une vogue née dans les années 90. La boule de mousse traditionnelle des neofinetia ne serait pas un kokedama. J'ai lu ça ici :

J'ai vu des photos de phalaenopsis présentés ainsi (pour les voir il faut taper... "phalaenopsis kokedama" sur Google) et pour lesquels ça ne semblait pas poser de problème (les nouvelles racines sont à l'extérieur), mais dans mon cas je ne suis pas sûre que la boule ne se délite pas avant un an... J'ai fait ça un peu comme un sagouin. Est-ce qu'il serait envisageable, non pas d'enfouir les racines sous davantage de sphaigne, mais de les attacher à l'extérieur de la boule, ou est-ce qu'il faut absolument qu'elles flottent librement ?

J'avais vu des pots troués de partout pour les neofinetia, mais aussi des pots sans trous sur les parois visibles et je n'ai pas pensé qu'il pouvait y avoir un trou au fond ! ça semble logique, pour éviter la stagnation. Je vais essayer d'en trouver de ce type. D'ailleurs si quelqu'un connaît une bonne adresse sur Internet ou en région parisienne pour en acheter...

@Merili06 Merci, c'est gentil, après en voyant les neofinetia des jardiniers expérimentés je m'aperçois que mes boules de sphaigne sont informes et surtout marron, alors que leur sphaigne à eux est verte :( Pour les arroser, je suis un tuto que j'avais trouvé sur Youtube : je leur trempe les fesses dans un bain, à hauteur de deux centimètres, pas trop longtemps, ensuite je les repose au sec et l'eau qui a imprégné le bas de la boule remonte par capillarité jusqu'en haut et se répartit de manière à peu près homogène.

Link to post
Share on other sites

Je sais pas si tu arrivera à garder de la sphaigne vivante sans une bonne hygrométrie. J'avais quelques brins de jolie mousse dans des pots de phalaenopsis plantés en sphaigne mais je vais pas arroser pour maintenir la mousse au détriment des racines du phalaenopsis depuis ça a séché...

Faudrait voir quel genre de mousse ils utilisent en particulier peut-être une espèce plus coriace ayant besoin de moins d'humidité ?

Link to post
Share on other sites

@Monime si tu me relis, je n'ai pas utilisé le nom Kokedama concernant la methode spécifique de culture des neofinetia sur dôme de sphaigne, ce qui fait l'objet du sujet de Reddit dont tu as posté un extrait

j'ai juste fait le lien car tu présentes une culture qui a des similitudes et que tu as un Neofinetia

bref, effectivement les pots à Neofinetia sont troués et il existe également des dômes plastiques qui peuvent être utilisés pour garder le coeur du dôme de sphaigne vide (aéré) 

voici à quoi ça ressemble :

moss-net.jpg

Link to post
Share on other sites

Il existe différents sujets dédiés à la culture des néo sur le forum, notamment celui ci créé par @java

et plus récemment tu as des posts d' @irotoba et @s.kallima, je te laisse le soin de les chercher

voici néanmoins un post des floraison de kallima

 

Link to post
Share on other sites

et oui on trouve des orchidées montées à la façon de Kokedama sur Internet, je les avais déjà vues, mais comme dit plus haut, jamais je n'ai vu cela sur un forum orchidées

Reste que je viens de taper "phalaenopsis kokedama" et que toutes les plantes présentées semblent venir d'être montées...

et je ne dis pas que cette culture est impossible ou inadaptée, mais je m'interroge sur le moyen à long terme, connaissant ces plantes et leur capacité à fuir les pots pour tendre vers la lumière

on pourra toujours bien les accrocher ou peut être les suspendre la tête en bas, mais ça sera très vite moins joli que ce que tu présentes, c'est tout

mais peut être que tu as un lien ou une photo d'une plante qui semble avoir été montée depuis un certain temps ?

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Monime a dit :

Est-ce qu'il serait envisageable, non pas d'enfouir les racines sous davantage de sphaigne, mais de les attacher à l'extérieur de la boule, ou est-ce qu'il faut absolument qu'elles flottent librement ?

les racines des orchidées epiphytes sont aériennes

la plante utilise ses racines pour s'accrocher à un support et en lance de nouvelles pour aller chercher l'eau

la culture en pot permet de créer un support et de contraindre les racines dans le pot, ça se résume à ça

il sera difficile voir impossible de contraindre les racines à rester dans la boule de sphaigne surtout pour les Phalaenopsis qui lancent de nombreuses racines à la fois et qui peuvent être longues et robustes et aussi ramifier

 

et je ne sais pas trop de quoi vous parlez avec la sphaigne verte, il ne faut pas confondre sphaigne vivante et sphaigne morte sur laquelle s'est développée de la mousse, c'est une remarque juste en passant

Link to post
Share on other sites

Quand tu vois les photos sur net en tapant kokedama tu tombe sur des boules bien vertes  tu as raison elles ont lair fraîchement montée.

Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Merili06 a dit :

Quand tu vois les photos sur net en tapant kokedama tu tombe sur des boules bien vertes  tu as raison elles ont lair fraîchement montée.

j'ai eu une plante offerte ainsi, je me souviens vaguement mais il me semble que c'était vert aussi, mais je ne sais pas par contre ce qui constituait la boule, ni dedans ni à sa surface

Link to post
Share on other sites

J'ai un peu de réserve avec le Prosthechea cochleata en sphaigne. C'est un genre proche des Cattleya, il me semble qu'il se plairait mieux en écorces. 

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Merili06 a dit :

Et  ça a fini comment ? 

sec > tout sec > vraiment tout sec + poussière > poubelle

 

Link to post
Share on other sites

Merci pour toutes ces infos @Arno ! Mes dômes ont un trou mais c'est vrai que sans ouverture au fond du pot il ne sert pas à grand chose sinon vérifier l'humidité à l'intérieur de la boule. Je n'avais pas pensé à cette fonction. Pour les racines à l'extérieur de la sphaigne j'ai vu ça par exemple : https://images.app.goo.gl/3MG828Ub1M8N7fRU7 et concernant le vert effectivement c'est de la mousse ! J'avais constaté ça dans les fils de discussion que tu mentionnes justement (quel éblouissement ces fleurs et leur présentation !) J'imagine que ça ne peut pas arriver en intérieur ? 

J'ai repéré de très jolis pots pour neofinetia sur Etsy. On verra bien comment se comportent les autres espèces, cultivées de cette manière. Je donnerai des nouvelles si ça vous intéresse. Au pire je prendrai d'autres neofinetia plus tard s'il s'avère que ces pots ne conviennent pas aux autres plantes et si je m'en sors avec celle que j'ai. Ou une autre orchidée mini qui se plairait dans un dôme de sphaigne ? Des idées ? 

@Cloodie

Ah, ce serait pour ça que le nouveau pseudobulbe du prosthechea pousse lentement : substrat trop étouffant ? Et pour le taux d'humidité, est-ce que c'est une espèce qui a besoin d'un air saturé en eau ? Car si ce n'est pas le cas je peux peut-être le changer d'environnement pour que la sphaigne sèche plus vite, dans un pot alvéolé de surcroît ? Ça ne résout certes pas le problème de la densité du substrat (si c'en est un)

Merci en tout cas pour vos conseils ! 

Link to post
Share on other sites

beaucoup de plantes peuvent se plaire en sphaigne, je dirais même la plupart

après tout dépend du contenant si il y en a un, de la quantité de sphaigne et de sa capacité à sécher, et donc des conditions

en intérieur et dès les beaux jours c'est un substrat qui sèche très vite et me concernant je n'aime pas trop l'utiliser au chaud et sec à cause de cela

en hiver par contre c'est l'nverse et si on gère mal on peut faire pourrir les plantes rapidement

et aussi tu as différentes qualités de sphaigne, notamment la chilienne et la néozélandaise, la seconde étant réputées meilleure surtout si tu en trouves avec les mentions AAAAA

concernant tes plantes et le fait que ça pousse lentement, il faut voir la période, je ne connais pas le cycle de croissance de chacune, le système racinaire, l'engraissage mais aussi la lumière

 

j'ai des néos juvéniles en sphaigne, une vingtaine de plantules dans un petit pot à bonsai

je les cultive sous éclairage artificiel et à l'air libre, ça pousse pas si mal mais assez lentement et la sphaigne prend cette coloration verte

dès qu'il va commencer à faire chaud je les passerai en mini serre pour avoir plus d'hygrométrie (70 à 90%)

ainsi la sphaigne restera plus longtemps légèrement humide au lieu de craquer au bout d'une journée, ça sera plus simple pour moi et mieux pour elles

 

Link to post
Share on other sites

j'y pense, il existe une autre methode de culture en sphaigne et qui peut être jolie, c'est la culture en soucoupes

il existe une sujet créé par @gerard78 mais il n'y a plus de photos

un autre membre qui utilise beaucoup cette technique c'est @ezekiel mais je n'arrive pas à retrouver de photos de ses montages

mais bon ça consiste à percer la soucoupe dans les angles et y passer un fil qui maintient plante et sphaigne au centre de la soucoupe

et ça se positionne comme des montées c'est à dire soucoupes accrochées au mur et non posées à plat

les plantes poussent un peu comme dans la nature, la "tête en bas" et mine de rien c'est assez joli et ça fonctionne bien

Link to post
Share on other sites

plante cultivée en soucoupe par Ezekiel, mais on ne voit pas la soucoupe 😅

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Arno a dit :

soucoupes

Ah oui, c'est intéressant, esthétiquement !

Bon pour l'instant je vais laisser celles que j'ai dans leurs kokedamas qui, si j'ai bien suivi, n'en seront plus quand mes nouveaux pots percés et surélevés seront arrivés et que je les y aurai disposés. Je vais structurer le trou du dôme avec un bigoudi creux alvéolé pour être sûre que l'aération soit constante. Je vais aussi essayer de trouver un article bien complet (aussi complet que celui sur neofinetia falcata) sur prosthechea cochleata pour monitorer le développement du mien. Et puis ben... On verra ! Ça me change d'avoir des plantes, ça me fait un processus à surveiller sur un temps assez long.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

×
×
  • Créer...