Aller au contenu
Invité Disa

Anti Cochenille Maison

Recommended Posts

Invité Disa

Salut à tous,

 

Quelqu'un aurait-il l'expérience du Calypso sur orchidées. Je constate une invasion de cochenilles farineuses, et j'en ai tellement (je naavais rien remarqué plus tôt !) qu'il faut un insecticide chimique. Ma jjardinerie me propose du calypso, mais limité sur l'étiquette à deux fois deux applications par an !

 

C'est donc sûrement phytotoxique !! Peut-on l'employer quand même ?

 

Merci à l'avance de vos avis.

 

Disa

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trés trés efficace et systémique d'où la limite a deux fois par an

Share this post


Link to post
Share on other sites

ici: j'ai fait de la spéléo dans les caves du forum et je l'ai retrouvée, je fais un copié collé:

 

Recette anti-cochenilles de René Tassin:

 

Posté 25 mai 2014 - 15:49

Bonjour pour les personnes qui n'ont pas de produit pour traiter les cochenilles.

A préparer à la maison facilement.

1 litre d'eau

1 c à c de savon noir liquide

1 c à c d'alcool médical à 60 ou 90°

1 c à c d'huile de paraffine ou de colza

Pulvériser sur et sous le feuillage, effectuer deux traitements à 1/2 h d'intervalle de façon a obtenir un résultat plus efficace.

Renouveler cette intervention trois fois à 8 jours d'intervalle.

c'est bio et sa coûte à moitié rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci bubulle et René ;) moi non plus je ne l'avais pas vu :ph34r:

 

Quelqu'un peut l'épingler ??? siouplait ??? :rolleyes:

Merci B)

Share this post


Link to post
Share on other sites

sujet épuré pour être épinglé

Share this post


Link to post
Share on other sites

La recette Bio demande une énorme rigueur et est difficilement applicable sur les grosses collections. C'est en effet une action de contact là où un produit chimique de type Calypso pénètre dans la plante et continue de faire crever les cochenilles bien après son application.

 

Faut le savoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et utiliser de l’huile de parafine ou de colza est meurtrier pour pas mal de genres d'orchidées car très occlusif pour les stomates....pas certain que ce soit vraiment utile d'épingler une telle recette.... :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites

et si on prenait la question dans l'autre sens les gars ? afin d'en faire un post positif....

 

1. Fabrice: produit chimique de type Calypso ...cékoitesse ?

 

2. Gilles....quelles sont les recettes qui te semblent acceptables et efficaces ?? à part celle de ne pas avoir à traiter ?

les auxiliaires chez toi , of course ..rien d'autre ?

 

3. que ce post serve à tous ceux qui en ont besoin..il faut l'étoffer limite comme un catalogue...

Share this post


Link to post
Share on other sites

selon moi, une attaque de cochenilles sur une orchidée c'est soit poubelle soit systémique. Effectivement calypso ou confidor (produits bayer) (ce sont les même familles de molécules) - ce sont des produits dangereux et vraiment toxiques pour les abeilles.

 

selon mon expérience tous les produits par contact sont inefficaces du fait de la constitution des orchidées qui recèlent de nombreuse zones protégées ou le parasite se multiplie bien à l'abri.

 

cependant, ces recettes maison peuvent donner des résultats sur d'autres plantes .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je peux me permettre, je vais vous faire part de mes observations qui n'ont pas la prétention d'être une recette.....

J'ai eu des cochenilles à carapaces sur un certain nombre de phalaenopsis hybrides il y a 2 ou 3 ans, à une époque où je ne m'occupais pas assez de mes plantes....

J'ai fait des nettoyages des feuilles à l'éponge à démaquiller et au savon (plusieurs fois il est vrai!), j'ai rempoté, et surtout je m'en suis occupée ^plus régulièrement....

Toutes les cochenilles ont maintenant disparu.

Peut-être l'eau savonneuse, mais peut-être aussi de meilleures défenses des plantes qui ont repris une meilleure santé en leur donnant des soins réguliers....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Invité catherine

J'ai traité ma plante à l'eau savonneuse (savon noir), puis les cochenilles sont revenues. Elle était en fleurs, du coup j'ai abandonné l'idée de vaincre les cochenilles pendant la floraison (ces petites bêtes étaient logées dans les fleurs). Maintenant, je vais renouveler le lavage de ma plante infestée (qui est mise en 40ène heureusement). Je crois que je vais la dépoter pour faciliter le lavage que je renouvellerai plusieurs fois par semaine, par immersion et à la brosse à dents. Je pense qu'il est possible de laisser la plante sans écorce, à l'air libre pendant plusieurs semaines si je veuille à l'asperger très régulièrement. Ou bien je me contente d'un rempotage après avoir traité la plante plusieurs fois? Je vous dirai si je suis parvenue à vaincre ces bestioles, (traitement ultra chimique non merci) Bon courage à tout ceux qui partagent cette petite mésaventure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut aussi savoir que les cochenilles n'aiment pas les courant d'air, le vent, le frais ;)

Alors ... un traitement bio avec une mise à l'extérieur de la plante peut aider à combattre le problème surtout en ce moment :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part, ça m'est arrivé une fois dans mon mur (relié à un aquarium avec poissons exotiques) dont pas question de traiter à quoi que ce soit.

Avec beaucoup de patience et de persévérance, j'en suis venu à bout avec un coton tige imbibé d'alcool à 90° à chaque fois que j'en voyais une.

Share this post


Link to post
Share on other sites

a ce que je peux lire aucune méthode est efficace , mes plantes ont des attaques régulière de cochenille , et j'ai vraiment tout essayé en passant par Confidor "J" que ne l'on trouves plus en commerce ----Actarac -----et tous les produits du commerce contres ces petites bêtes et vraiment rien efficace sauf peut-être le Confidor qui était utilisé par les professionnels et qui était dosé différemment .

Il faut pas oublier que ces petites bêtes vivent également dans le composte , donc rempoter lorsque vous avez une attaque

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'arrive à limiter l'invasion par des pulvérisations d'alcool à 70% camphrée purs, sur les plantes dés l'apparition des bestioles mais impossible de s'en débarrasser.

Les pieds d'éléphants sont très attirants pour elles, j'en ai 2 au milieu des plantes et des l'apparition je pulvérise ainsi que les plantes autour.

1 flacon de 25cl par semaine en ce moment et 2 en hiver dans la véranda.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les cochenilles, je crois que j'ai largement posté mais comme il faut rabâcher ici, je vais le faire :

 

Premier point très important :

 

1) Arroser toujours en matinée ou en fin mais jamais après, dans mes lieux de culture il y a un ventilateur qui tourne en permanence jour et nuit (ça coûte moins cher que tous ces traitements) donc le soir le substrat est quasi humide mais pas trempé ça c'est pour la prévention des cochenilles toutes carapaces confondues.

 

Toujours en prévention et en cette saison :

 

Dans un litre d'eau, mettre une cuillère à café de liquide vaisselle type savon noir ou de Marseille, une cuillère d'alcool à 90° et pulvérisez chaque semaine plante et feuilles toujours dans la matinée et toujours ne pas débrancher le ventilateur.

 

En cas d'infestation, doublez les doses de savon et d'alcool 3 fois par semaine lundi mercredi et vendredi (comme moi quoi !) Renouvelez 3 fois, le traitement accomplie, baignez largement les plantes et changez le substrat si besoin et terminé les cocoches :wub::wub::wub:

 

Ah oui ! autre chose, si vous n'êtes pas maniaque et allumé du chiffon, laisser s'installer quelques toiles d'araignées et petites rainettes, elles font très bien le boulot dans les collections de félés :lol::P;) et puis huile de Neem deux fois par an en prévention toujours :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, Je présume que si nous détectons des cochenilles sur une orchidée celle ci doit être mise en quarantaine afin d'éviter toutes contaminations des autres ?

 

(bien que vu qu'elles sont collées ... les unes aux autres, je crois que c'est trop tard m'enfin ...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est décidé cette année je me lance à l'attaque contre les cochenilles avec des coccinelles ces petites bestioles vont jusquà aller dans le compost pour bouffer ces saloperies :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je n'ai pas de problème avec les cochenilles.

 

Tous les jours j'inspecte mes plantes. Dès que je vois quelque chose de blanc qui ressemble à une cochenille, je pulvérise un mélange d'eau, d'alcool à 90° et de liquide vaisselle.(Alcool nettement plus qu'une cuillerée).

 

Selon la saison et la température, il y en a plus ou moins. Mais aucune ne résiste. Mais tous les jours ou presque il y en a de nouvelles. S'il y avait une infestation très importante alors la, oui j'utiliserais le Confidor. Mais vraiment peu souvent. En effet, il y a toujours une résistance qui finit par arriver et la, on est désarmé. Avec l'alcool, il n'y a pas de résistance.

Quant à l'huile de Nem ou autre, j'évite, ça bouche les stomates.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je n'ai pas de problème avec les cochenilles.

 

Tous les jours j'inspecte mes plantes. Dès que je vois quelque chose de blanc qui ressemble à une cochenille, je pulvérise un mélange d'eau, d'alcool à 90° et de liquide vaisselle.(Alcool nettement plus qu'une cuillerée).

 

Selon la saison et la température, il y en a plus ou moins. Mais aucune ne résiste. Mais tous les jours ou presque il y en a de nouvelles. S'il y avait une infestation très importante alors la, oui j'utiliserais le Confidor. Mais vraiment peu souvent. En effet, il y a toujours une résistance qui finit par arriver et la, on est désarmé. Avec l'alcool, il n'y a pas de résistance.

Quant à l'huile de Nem ou autre, j'évite, ça bouche les stomates.

Confidor a été retiré de la vente "interdit pour l'environnement" . Avec 600 Orchidées en serre il est difficile de contrôler plantes par plantes , donc j'ai opté pour mes petites bestioles les coccinelles ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est exact. Moi je n'ai que 55 plantes et je n'en veux pas plus. Donc je peux contrôler facilement. Avec plusieurs centaines de plantes, je reconnais que ce doit être très difficile. Confidor était le plus efficace. j'en ai encore, datant du temps des cactus. Je l'utilise très rarement. Le jour où je n'en aurai plus, il y aura bien quelque chose d'autre. Les cochenilles sont un fléau universel. Très peu de plantes y résistent et ailleurs que dans nos modestes collections.

Share this post


Link to post
Share on other sites

un autre produit que j'utilise au cas où...polysect...ultra de fertiligène...cochenille systémique...(acétamipride)...

et je ne devrais pas l'écrire mais la frontière belge n'est pas loin pour nous...

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Moi je n'ai pas de problème avec les cochenilles.

 

Tous les jours j'inspecte mes plantes. Dès que je vois quelque chose de blanc qui ressemble à une cochenille, je pulvérise un mélange d'eau, d'alcool à 90° et de liquide vaisselle.(Alcool nettement plus qu'une cuillerée).

 

Selon la saison et la température, il y en a plus ou moins. Mais aucune ne résiste. Mais tous les jours ou presque il y en a de nouvelles. S'il y avait une infestation très importante alors la, oui j'utiliserais le Confidor. Mais vraiment peu souvent. En effet, il y a toujours une résistance qui finit par arriver et la, on est désarmé. Avec l'alcool, il n'y a pas de résistance.

Quant à l'huile de Nem ou autre, j'évite, ça bouche les stomates.

Confidor a été retiré de la vente "interdit pour l'environnement" . Avec 600 Orchidées en serre il est difficile de contrôler plantes par plantes , donc j'ai opté pour mes petites bestioles les coccinelles ;)

 

Je connaissais les coccinelles pour les pucerons...

Daddy, une question, peut-être un peu bébêtes... En serre, les coccinelles s'échappent moins que quand on en met en plein air, mais malgré tout, il faut les renouveler. Tu le fais tous les combien de temps ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

si j'utilise cette année les coccinelles , c'est que j'ai eu un conseille du chef de culture du jardin des plantes de Rouen qui utilise cette méthode bio et comme il me le dit " ces petites bestioles sont vorace et vous nettoies tout jusqu'au composte " :rolleyes::rolleyes::rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Moi je n'ai pas de problème avec les cochenilles.

 

Tous les jours j'inspecte mes plantes. Dès que je vois quelque chose de blanc qui ressemble à une cochenille, je pulvérise un mélange d'eau, d'alcool à 90° et de liquide vaisselle.(Alcool nettement plus qu'une cuillerée).

 

Selon la saison et la température, il y en a plus ou moins. Mais aucune ne résiste. Mais tous les jours ou presque il y en a de nouvelles. S'il y avait une infestation très importante alors la, oui j'utiliserais le Confidor. Mais vraiment peu souvent. En effet, il y a toujours une résistance qui finit par arriver et la, on est désarmé. Avec l'alcool, il n'y a pas de résistance.

Quant à l'huile de Nem ou autre, j'évite, ça bouche les stomates.

Confidor a été retiré de la vente "interdit pour l'environnement" . Avec 600 Orchidées en serre il est difficile de contrôler plantes par plantes , donc j'ai opté pour mes petites bestioles les coccinelles ;)

 

Je connaissais les coccinelles pour les pucerons...

Daddy, une question, peut-être un peu bébêtes... En serre, les coccinelles s'échappent moins que quand on en met en plein air, mais malgré tout, il faut les renouveler. Tu le fais tous les combien de temps ?

 

Attention les coccinelles pour les pucerons ne sont celles utilisée pour les cochenilles qui est cryptolaemus montrouzieri

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah.... ceci explique cela ! ^_^
Et tu en remets une fois par an, ou plus souvent ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah.... ceci explique cela ! ^_^

Et tu en remets une fois par an, ou plus souvent ?

Je ne ferais que commencer cette année "pour info"

 

Cette coccinelle Cryptolaemus montrouzieri est très efficace contre les cochenilles farineuses et les cochenilles Pulvinaires

Cryptolaemus montrouzieri ressemble à une petite coccinelle bicolore, d’environ 3-4 mm de long, noire avec le thorax et la tête marron. Les larves sont de couleur blanche et ressemblent beaucoup à leurs proies, les cochenilles farineuses. Elles sont

cependant plus grandes et peuvent atteindre les 12-13 mm. A l’observation, elles sont également beaucoup

plus mobiles que les cochenilles. Les femelles recherchent les sacs d’oeufs des cochenilles cibles pour y déposer leurs oeufs.

 

Utilisation

Utilisées à l’origine contre les cochenilles farineuses des agrumes, C.montrouzieri s’attaque en fait à denombreuses espèces de cochenilles farineuses, ce qui en facilite l’utilisation. Les cochenilles farineuses se rencontrent généralement sur les plantes d’intérieur et de serre mais également en extérieur dans les régions à climat doux. Cette coccinelle s’avère également redoutable contre les cochenilles dites Pulvinaires, que l’on trouve parfois en grands nombres sur des arbres comme les Marronniers, Tilleuls, mais également sur les Magnolias, Hortensias, Houx,…

 

Mode d’action

Les adultes vont consommer des cochenilles et commencer à pondre. Une femelle peut vivre 2 mois et pondre jusqu’à 400 oeufs. Les larves se nourrissent des larves et adultes de cochenilles et peuvent consommer durant leur vie larvaire jusqu’à 250 proies. Le cycle de C.montrouzieri dure approximativement 1 mois à 28°C constant. A cette température, le stade prédateur (larvaire) dure 2 semaines. Avec des températures plus basses, le cycle se rallonge considérablement.

Le lâcher doit se faire uniquement en présence de proies, sous abris (serre, véranda…), avec une température minimale de 18-20°C.

 

Conditionnement

Une boîte contient des insectes adultes (nombre précisé sur l’emballage), avec un peu d’aliment énergétique pour leur alimentation ainsi qu’un excipient pour faciliter le lâcher.

Le lâcher des auxiliaires doit être effectué rapidement le jour de réception ou au plus tard le lendemain.

Dans l’attente mettre la boîte à l’obscurité à une température de 13 à 20°C, éloignée de toute source de

pollution telle que les produits chimiques, fumée...

 

Mode d’utilisation

- Cryptolaemus montrouzieri étant un prédateur féroce, il doit être lâché uniquement sur des populations déjà développées de cochenilles. Si le nombre de cochenilles n’est pas suffisant, on court le risque de voir les adultes s’envoler à la recherche de proies en effectifs plus importants.

- Dose : répartir les adultes par groupes de 4-6 insectes par foyer de cochenilles, suivant le volume

des végétaux et le niveau d’infestation ;

- Lâcher en dehors des fortes chaleurs ;

- Répartir le contenu sur les feuilles des végétaux à proximité des parties les plus infestées par les ravageurs, en tenant ces feuilles dans la main à l’horizontale pendant le temps nécessaire aux insectes pour quitter l’excipient et se déplacer, afin d’éviter qu’ils ne chutent des plantes. Répartir la dose entre les différents végétaux en plusieurs points de lâcher.

Share this post


Link to post
Share on other sites

un autre produit que j'utilise au cas où...polysect...ultra de fertiligène...cochenille systémique...(acétamipride)...

et je ne devrais pas l'écrire mais la frontière belge n'est pas loin pour nous...

Sous la marque kb aussi (c'est le même groupe).

Pas besoin d'aller en Belgique, c'est encore autorisé en France :ermm:

 

Dommage que ces coccinelles ne soient pas utilisables en plein air, j'en aurais mis sur les hortensias qui sont en pots dans la cour de l'immeuble... Il va falloir (re)sortir l'huile de colza...

Share this post


Link to post
Share on other sites

×