Aller au contenu
Chris34390

Contre les sombres journées d'hiver

Recommended Posts

Bonjour !

Je cultive mes orchidées chez moi. Elles ont profités de la chaleur de l'été, et d'une bonne luminosité.

Mais maintenant elles sont rentrées et la seule pièce qui peu les accueillirs n'a qu'une petite fenêtre a l'Est.

J'ai donc installé mes quelques plantes sous une rampe led, a l'origine destinée a l'aquariophilie récifale. (Evergrow it 2040 full spectrum. 120w)

Je ne connais pas les caractéristiques techniques de la rampe (pas retrouvé, modèle qui date de quelques années) a part que ce sont des led Bridgelux.

Je n'utilise que le canal blanc a 100%.

La rampe est a 30 cms au dessus du feuillage.

A défaut de connaître le PAR et le PPF de la rampe j'ai placé les plantes fonction des lux. (Luxmetre Voltcraft ms-1300) 

J'espère que cela ne sera pas inutile.

J'ai donc relevé 25 000 lux sur le plus haut des feuilles ( Cattleya, Laelia) 20 000 lux au milieu. Au plus bas (Phalaenopsis) 11 000 lux

Si je dépasse un périmétre de 65 x 65 cms les lux baisses vites. Je n'ai donc que quelques orchidées. Elles sont positionnées de façon que les pseudobulbes les plus récents soient pleinement éclairés.

 

 

 

 

rps20191018_161500.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Chris

L'intensité a l'air top au niveau des parties éclairées...

après on arrive en hiver et les plantes ont rarement autant de lumière pour certaines

de toute façon tu vas vite te rendre compte de comment se comportent tes plantes

les lux c'est bien, mais l'observation marche aussi ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'observation oui, c'est ce qui fait que lors d'une rescente acquisition ,on tâtonne un peu.

Il faut au moins un an de culture et parfois plus pour "comprendre" le cycle végétatif de ses orchidées. Et donner les soins en fonction. Tout cela selon la saison.

Lorsque mes orchidées étaient cultivés devant une baie vitrée expo Sud Ouest, je n'ai pas eu a me préoccuper de la lumière en hiver, il y avait suffisamment de clarté.

Les orchidées qui demandent le plus de lumière pour bien se développer chez moi ce sont les Cattleyas et alliés. Je n'ai pas de Vandas ou de Cymbidium bien plus gourmandes en lumière.

Certaines orchidées s'adaptent a nos hivers pourvu que la luminosité soit suffisante. 

En ce moment j'ai des orchidées qui préparent une floraison. Et la pièce qui les hébergent est vraiment trop sombre. Même par beau temps. Tout juste 1500 lux contre la fenêtre. 

10 heures d'éclairage me semble suffisant en ce moment. Je pense que cela ne peu qu'être bénéfique pour soutenir la floraison et un minimum de croissance.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

quand je parle d'observation c'est au niveau de la lumière et de la croissance

pas assez de lumière les plantes on tendance à "tiger" et restent chétives/maigres...

si tu as une bonne croissance, un beau vert et un beau lustre, c'est que la lumière est adaptée

trop de lumière, les feuilles vont tirer vers le jaune et prendre un aspect "sec" plus terne, tu risques aussi des brulures

et oui biensûr, avec cette fenêtre et ce nombre de plantes tu n'as d'autre choix que d'utiliser un éclairage artificiel ;) 

penses aussi que la durée d'éclairement journalier compte dans la quantité de lumière absorbée par la plante dans une journée

= si pas assez tu peux l'augmenter, si trop tu peux la réduire (je parle niveau intensité/puissance)

et attention à la chaleur émise par la lampe....si c'est le cas, un petit ventilo au niveau du haut du feuillage peut suffire, 24/24 ou quand la lampe est allumée

PS : ton tabouret en bois ne sert à rien et prend beaucoup de place

généralement on met les grandes plantes en périphérie et les petites au centre, si possibles surélevées

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui Arno pardon j'ai généralisé le terme observation. 

Je reviens à la lumière. Et bien la couleur pour le moment me semble correcte. Il y a une teinte légèrement rosée sur certaines feuilles.  D'ici le printemps je ferai part de mes nouvelles observations.

J'ai disposé les plantes de façon que toutes recoivent leurs comptant de lux. Le tabouret en effet ne sert à rien.

Les led ne chauffent pas du tout. Je peu même poser la main dessus.

La durée, je verrai en fonction. Pour le moment la lumière s'allume et s'eteind avec la durée naturelle du jour. De 9h à 19h.

Share this post


Link to post
Share on other sites

quand je vois cette lumière je me dis qu'effectivement il fait trop "lumineux" dans ma véranda d'où des feuillages qui sont trop clairs et qui semblent "jaunir"....😵

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'important j'imagine c'est que les feuilles de tes orchidées ne s'échauffent pas, pour éviter les brûlures ! En particulier de Mars a Octobre, si ta véranda reçoit un fort ensoleillement.

En intérieur et sous lumière artificielle, un éclairage moyens suffit. La littérature en matière des besoins lumineux des orchidées est souvent sur estimé, basé sur une intensité maximale qui souvent ne se rencontre que pendant quelques heures, quelques jours par mois, ou pendant la saison sèche.

(Cultiver les orchidées, avec ou sans lumière artificielle. P. DESCOUVIERES.)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, abricot a dit :

quand je vois cette lumière je me dis qu'effectivement il fait trop "lumineux" dans ma véranda d'où des feuillages qui sont trop clairs et qui semblent "jaunir"....😵

parfois c'est bien, cà depend des plantes

certaines poussent en plein cagnard dans la nature, je pense par exemple à certains laelias

d'autres vont par contre beaucoup plus se plaire à l'ombre et avoir un feuillage vert plus foncé

mes recommandations sont plus pour l'éclairage artificiel car effectivement on a tendance à sur évaluer le besoin des plantes et on a vite fait de les "cramer"

et mieux vaut toujours commencer avec moins de lumière que trop 

Laelia crispata in situ :

c2b6d136be86fe1fd1870de7ff244946.jpg

laelia ghillanyi

laelghillanyii.jpg

après il y a d'autres paramètres...et il ne faut pas toujours se fier aux conditions des plantes in situ

je pense par exemple à l'hygrométrie, ou à la possibilité des plantes de récupérer la nuit etc...

paramètres qui sont parfois difficiles à reproduire "chez nous"

c'est aussi pour cela que prudence et observation sont à privilégier dans un premier temps

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est clair que dans le cas de ces Laelia in situ, les conditions naturelles sont telles, que le plein soleil, est bien supporté par ces plantes !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...