Aller au contenu
maevac

Mycorhize

Recommended Posts

Bonjour à tous :)

J'ai cherché sur le forum un sujet portant sur les mycorhizes mais je n'en ai pas trouvé... (peut être ai-je mal cherché ?)

Les espèces épiphytes (sans doute aussi les terrestres ?) que l'on trouve dans leurs milieux naturels sont en symbiose avec des champignons mycorhiziens agrandissant considérablement leur "réseau racinaire" grâce aux filaments mycéliens, leur permettant ainsi d'assimiler bien plus de nutriments et assurant une protection contre certaines maladies de part la sécrétion de substances anti-fongiques/éloignant les ravageurs... 

Qu'en est-il des sujets que nous cultivons chez nous ? Sont-ils mycorhizés également ou nécessitent-ils un apport dans le substrat ? 

Ayant déjà fait leurs preuves en agriculture, il me semble que la question des mycorhizes serait un point intéressant à discuter dans le cadre de la culture des orchidées :rolleyes: Qui sait voila sans doute là la réponse à beaucoup de maux que subissent les orchidophiles... :D

Merci d'avance pour vos réponses !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

99.99% des plantes que nous pouvons avoir proviennent de culture artificielle, souvent de production in vitro...

 la présence de tout élément symbiotique est exclus

 

 la présence de champignon est indispensable dans la nature pour alimenter la germination -  dans nos cultures cet élément est totalement absent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Serait-il alors judicieux d’en faire un apport au sein du substrat, afin de se rapprocher de leur mode de vie naturel ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai appris en cours (je suis en BCPST2) que les champi mycorhiziens des orchidées sont hyper spécifiques mais je me posais la même question que toi, ceci dit je ne vois pas comment on pourrait en trouver, qui dit très spécifique dit aussi très rare... :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui ce sont sans doute aussi des espèces endémiques à certaines régions du globe, ceci couplé à un phénomène de co-évolution comme avec les insectes pollinisateurs...

J’espérais que les professionnels s'étaient eux-aussi posés la question et essayaient de la développer, mais si l'idée (culture in vitro de spores comme avec les orchidées ?) a aboutie elle ne doit malheureusement pas être très bon marché pour le moment lol :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un domaine peu connu donc il y aura pas grand monde à pouvoir te renseigner je pense.

Il existe quelques commercialisation de mycorhizes sur le net et en grande surface dont certains soit disant adaptés aux orchidées (engrais NEUDORFF avec "Glomus intraradices " pour orchidées, spores de "Trichoderma harzianum" de chez BM general hydroponic pour plantes vertes en growshopp ect ect...).

 

Même si je ne suis pas convaincu du bénéfice, j'ai moi-même essayé ces deux produits pour les mêmes raisons que les tiennes, et je suppose que les bénéfices se verraient sur plusieurs années de culture, et ce recul, je ne l'ai pas pour pouvoir te donner un avis.

 

Je pense qu'il faut quand même se méfier car en ajouter aux cultures ne pourra probablement pas faire de mal, mais il est difficile de savoir s'il y aurait un réel avantage étant donné le manque de connaissance actuel. On peut par exemple imaginer que ces champignons agissent eux même en symbioses avec des bactéries locales pour dégrader des nutriments du substrat...que l'on ne trouve pas dans les substrat artificiels et qui les rendrait donc inutiles. C'est difficile de transposer tel qu'elle un élément naturel sortis de tout son contexte et de son microcosme initial en considérant qu'il aura la même action tant les interactions sont complexes.

Voilà, donc fabuleuse découverte ou argument commercial ou les deux ou aucun des deux, on saura peut être pas ^^.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu veux cultiver des champignons symbiotiques pour les monter en culture et espérer une germination de graine, je te conseille vivement de lire de la bibliographie sur internet. Une espèce botanique a sa ou ses souches de champignons spécifiques et aussi bien pour les orchidées européennes que tropicales. C'est souvent Rhizoctonia qui tombe dans les résultats de recherche. C'est un champignon qui permet les germinations de certaines orchidées européennes. 

Les poudres qu'on retrouve dans le marché de cultures en intérieur contiennent des spores du champignon pour les mycorhizes de certains arbres et non destinés aux orchidées.

En espérant t'avoir guidé et bonne recherche !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, betta28000 a dit :

Si tu veux cultiver des champignons symbiotiques pour les monter en culture et espérer une germination de graine, je te conseille vivement de lire de la bibliographie sur internet. Une espèce botanique a sa ou ses souches de champignons spécifiques et aussi bien pour les orchidées européennes que tropicales. C'est souvent Rhizoctonia qui tombe dans les résultats de recherche. C'est un champignon qui permet les germinations de certaines orchidées européennes. 

Les poudres qu'on retrouve dans le marché de cultures en intérieur contiennent des spores du champignon pour les mycorhizes de certains arbres et non destinés aux orchidées.

En espérant t'avoir guidé et bonne recherche !

Je ne suis pas certains que l'on parle de la même chose exactement.

Le rhizoctonia est un champignon qui je crois est crucial pour l'étape de germination or les poudres dont on parle ne sont pas destinées à la phase de germination mais à l'amélioration de la croissance et à occuper une niche biologique pour éviter que des champignons pathogènes ne s'y greffent. D'après certaines sources,  ces champignons sont spécifiques, d'après d'autres, certains genres de champignons mycorhiziens sont polymomorphes, d'où leurs utilisation en culture à grande échelle (notamment le fameux trichoderma qui est même classé comme "fongicide préventif").

Ensuite certains produits semblent bel et bien destinés aux orchidées et uniquement à celles ci (comme l'engrais NEUDORFF par exemple).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses, j'essayerai d'approfondir mes recherches ce week end sur ces souches de Rhizoctonia et Trichoderma, pourquoi pas tenter l'expérience si les prix sont abordables... Qui ne tente rien n'a rien :P  

Dilandiland ton lien est super intéressant, je le garde sous la main si un jour je m'essaye à la semis, merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour! Je re-up le sujet car je suis passé dans un growshop et je me suis laissé tenter par du "trichoderma harzianum" et "glomus intraradices" en sachet.

Une question me fait regretter d'avoir acheté les deux: y a il vraiment un intérêt (théorique) à utiliser les deux en même temps où y a t-il un effet de compétition amoindrissant la diffusion et l'effet de l'un et de l'autre?

Avez vous récupéré des nouvelles infos?

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.jardinsdefrance.org/la-germination-des-orchidees-quoi-de-neuf/

Pour la germination il semblerait que des bactéries interagissent également avec les orchidées, étant pour certaines espèces même nécessaires à celle-ci...

 

http://www.c-e-a-h.be/doc/index.php?2009/01/05/48-les-noces-barbares-du-champignon-et-de-l-orchidee-dr-lucien-giacomoni

Je n'ai pas eu le temps de tout lire mais c'est très intéressant ! De plus il s'agit d'une conférence donc de source plus sure que l'article précédent :)

 

Je n'ai pas trouvé grand chose sur la compétition entre différentes espèces de champignons mycorhiziens en revanche (dans la nature ils doivent occuper des niches écologiques bien spécifiques et donc ne se rencontrer que rarement), si il y a la possibilité chez vous de tester les deux séparés et ensembles ça devrait répondre à votre question lol :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur les racine d'un arbre on peut trouvé plusieur dizaine espèce de champignons mycorhizien après dans le cadre de la culture d orchidée l espace étant très reduit il me semble difficile de faire cohabiter les deux espèce dans le même pot mais en revanche tu augmente tes chance de reussir une inoculation 

Le truc c'est qu il fait trouvé un champignon qui accepte l espèces orchidée qui lui serbira d'hôte.

A tu vus une amélioration ? Pour être sur que cela ai fonctionné il faudrait passé un trancon de racine entre lame est lamelle et regader au microscope  

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une connaissance qui m'a refilé sa thèse sur les mycorhizes chez les orchidées, je lui demanderai si je peux vous la filer si ça vous dit, je l'ai pas lue encore par contre donc je peux pas vous résumer :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serait vraiment très intéressé de pouvoir la lire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/11/2018 à 21:18, Vince a dit :

Sur les racine d'un arbre on peut trouvé plusieur dizaine espèce de champignons mycorhizien après dans le cadre de la culture d orchidée l espace étant très reduit il me semble difficile de faire cohabiter les deux espèce dans le même pot mais en revanche tu augmente tes chance de reussir une inoculation 

Le truc c'est qu il fait trouvé un champignon qui accepte l espèces orchidée qui lui serbira d'hôte.

A tu vus une amélioration ? Pour être sur que cela ai fonctionné il faudrait passé un trancon de racine entre lame est lamelle et regader au microscope  

Il est impossible d'avoir un avis franc dessus sans comparaison à grande échelle. Le taux de colonisation des racines pourrait se voir en passant les lames au microscope mais les interactions entre microorganismes sont tellement mal connues qu'on peut imaginer que les bénéfices ne se limitent pas au simple taux de présence dans le sol...il est possible que des quantités infimes aient des répercussions sur d'autres choses que le simple transport de nutriment aux racines, incluant les mécanisme immunologiques des plantes, le blocage des éléments pathogène par occupation de la niche biologique ect ect.

Il est aussi possible que ça ne serve à rien ou que ce soit délétère tant les conditions artificielles diffèrent des conditions artificielles, cependant bien que n'ayant aucune preuve personnelle de leur efficacité j'utilise régulièrement des microorganismes incluant bactéries de la rhizosphère, des champignons mycorhizien, des bactéries d'aquarium pour entretenir une microflore vivante.

Le 14/11/2018 à 22:52, Vandénora a dit :

J'ai une connaissance qui m'a refilé sa thèse sur les mycorhizes chez les orchidées, je lui demanderai si je peux vous la filer si ça vous dit, je l'ai pas lue encore par contre donc je peux pas vous résumer :)

Moi aussi je serais très curieux de lire tout ça!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les bénéfice sont toujours plis importants lorsque une plante est colonisé par un champignon mycorhizien car celle ci profite de la surface d'échange du mycellium et échange la plante lui fournit des sucres.

Une micorhyzation reussi seras toujours ou presque un bénéfice pour la plante et le champignon concerné .

Mais pour reussir a bien cette association il faut trouvé la ou les espèce de champions qui vont être compatible avec la ou les plantes qui leur serviron d'hôte. Et de plus il faut apporté les condition nécessaire a la prolifération de ce mycellium donc la première étape et d'identifier le champignon qui pourra être associés a la plante que l'on a choisis. Et ensuite ce procuré une souche et reussir a la cultivé.

Mais pour être sur que l'association mycorhizien est établi il faut coupé une tranche de racine et la passé sous lame et lamel ( dans la plupart des cas ) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok je viens d'envoyer un message au gars pour lui demander si ça l'embête ou pas, je vous tiens au courant :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon alors le mec est ok, envoyez moi un mail à enora.ars@gmail.com et je vous l'enverrais ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00732894/document

Une thèse très intéressante de Florent Martos où il est justement question des mycorhizes notamment chez les orchidées mycohétérotrophes qui forment des ectomycorhizes avec des Basidiomycètes (contrairement à une grande partie des autres espèces qui forment des endomycorhizes orchidoïdes caractéristiques) :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...