Aller au contenu

Raymond

Membres Orchidees.Fr
  • Compteur de contenus

    70
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Raymond

  • Rang
    Membre Orchidees.fr

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    Paris

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Raymond

    Masdevallia ova avis

    Merci pour vos réponses, Je vais chercher à échanger cette plante, non seulement elle me posera des difficultés, mais je n'en suis pas fan. Elle vient de chez Ryanne et semble en bonne état, donc si jamais il y a ici un parisien intéressé contre une division d'une plante ni trop petite ni trop grosse et qui supporte la chaleur ce serait sympa, ou un bulbe de catasetum ou pleione qui hiverne et même hiberne en supportant une absence de lumière.
  2. Raymond

    Masdevallia ova avis

    Bonsoir, Je viens de récupérer ça, je ne sais pas trop quoi en faire (ça ne veut pas dire que je vail le donner au premier qui passe !) Chez moi c'est plutôt chaud, pas moins de 20 ° la nuit dans la cuisine, collé à la fenêtre mais il y fait sombre. Et plutôt 23 dans la pièce éclairée, cela lui irait-il ?
  3. Raymond

    Zygopetalum intermedium (mackayi)

    Oui le parfum est vraiment un plus, malheureusement il ne passe pas sur internet o:) Sinon cette espèce est aussi facile à cultiver, avec les mêmes avantages et inconvénients que les cymbidium: dehors l'été, au frais l'hiver et gros pots bourrés de racines !
  4. Raymond

    Engrais foliaire

    Bonjour, j'ai toujours été sceptique sur l'utilisation d'engrais foliaire pour les orchidées car: "Il faut bien mouiller le feuillage tout en évitant le ruissellement (gaspillage). En plus, de permettre de diluée et de répartir le fertilisant sur le feuillage, l’eau est essentielle pour ramollir la cuticule ce qui facilite ensuite le passage des éléments nutritifs. Les engrais foliaires doivent être appliqués le matin, le soir ou par temps nuageux, lorsqu’il ne vente pas et que les températures ne sont pas trop élevées. L’eau appliquée doit sécher le plus lentement possible pour que l’engrais ait le temps de passer à travers la cuticule. De plus, le jour par temps ensoleillé, les stomates sont habituellement fermés pour permettre à la feuille de se protéger contre la déshydratation (pertes d’eau). La pulvérisation doit le plus possible atteindre les points de croissance puisque les jeunes feuilles absorbent mieux les fertilisants que les feuilles plus âgées. Les nouvelles feuilles ont une cuticule plus mince de sorte que les engrais la traverse plus facilement." extraits de; https://www.agrireseau.net/legumeschamp/documents/fertilisant.pdf En bref, si les feuilles (le dessous en particulier) sèche assez vite, l'engrais est perdu.
  5. Raymond

    Zygopetalum intermedium (mackayi)

    Bonsoir, Avec un peu de retard sur la floraison qui a débuté vers noël. 2 plantes achetées vers 1995, cultivées à la campagne, dehors en été et en mini serre en véranda en hiver maintenue à 19/20 °C, en écorces assez fines. il y a maintenant 5 morceaux répartis dans 4 pots dont un nouveau issu d'arrières bulbes transplanté sur Paris ! Cette espèce est très parfumée le jour, on la sent dès l'entrée dans la véranda.
  6. Ouf ! J'ai essayer d'héberger mes photos autrement en espérant qu'elles resteront visibles.
  7. Argh ! J'ai essayé de les remplacer, mais comme je les vois, je ne sais pas ce qui peut clocher ! Vous voyez celles du sujet "Catasetum" ? je pense que j'avais pris les adresses d'un "album non partagé", j'ai pris dans l'album "partagé"
  8. Bonjour, Après le petit cattleya, je vous présente ma culture de catasetum en jardinière avec réserve d'eau et feutre, sans compost. Le principe: Arrosages à l'eau de pluie essentiellement, un peu d'eau de ville pendant la sécheresse, quelques tisanes d'orties en alimentation. En hiver la jardinière est collée à la fenêtre de cuisine et maintenue presque tout le temps au sec, avec toutefois quelques remplissages de la réserve d'eau, les Pb étant positionnés de façon à ne pas toucher le feutre. J'ai débuté la culture en février 2017 avec 2 plantes achetées à l'expo du jardin des plantes: Les 2 ont fait une nouvelle pousse, mais la croissance de celle droite de s'est interrompue: arrêt de la pousse des racines à 2 / 3 mm puis plus rien sans que je sache pourquoi, ni la pousse ni les racines ne touchaient le feutre. La plante de gauche a donné un pseudobulbe un peu plus gros que la précédent, je n'ai pas de photos de 2017. En début 2018 j'ai acheté un remplaçant pour l'emplacement de droite (arrière bulbe je suppose) à à l'expo de La Villette: Le 3 avril: Le 28 octobre: En avril celui de gauche a initié ce que j'ai pris pour une hampe mais elle est restée à moins de 5 mm, par contre au final le Pb est nettement plus grand; celui de droite a donné un Pb moins grand, l'ancien Pb a repris du volume ce qui l'a étranglé dans la ficelle. Leur état aujourd'hui: A gauche c'est Pierre Couret x Pena, à droite je n'ai pas le nom précis, il est seulement indiqué "type Pierre Couret"
  9. Bonjour, Je passe faire un petit point sur ma culture, et je vois que les photos sont disparues. Je remets donc ici 4 photos montrant l'évolution depuis octobre 2017. Rien de changé sur le mode de culture. 29/10/2017 09/11/2017 29/10/2018 07/01/2019 Elle ne semble pas suivre de rythme annuel, il y a une période de repos entre les bulbes, mais les nouveaux bulbes n'arrivent pas en même temps selon les morceaux. Résultat j'ai eu plusieurs fois des fleurs durant l'année (1 en juillet, 3 en octobre et 2 en janvier) mais jamais un gros paquet à la fois.Certaines pousses n'ont pas fait de fleurs.
  10. Bonsoir, Le petit bulbe restera à l'horizontale collé sur un bouchon de boite de pellicule photo qui l'isole de l'humidité. Le but est que les racines aillent sur le feutre, elles seules seront au contact. Le principe est de faire en sorte que jamais un bulbe ne touche le feutre, ni en été, ni en hiver. En hiver la base du bulbe est au centre du U formé par le feutre mais ne touche rien donc je pense que le risque de pourriture est négligeable, idem en début de croissance pour les racines qui restent aérienne et qui viennent au contact en grandissant. L'adulte est dehors en ce moment et a pris les orages car j'étais absent, il en a déjà subit l'année dernière, chez moi on est coriace ou on n'est pas 😁 il faut que cela fonctionne sans me donner de boulot, et sans compost car je n'en ai pas. Par contre j'ai réduit les corvées de rempotage et les risques qui, naguère, m'avaient fait perdre beaucoup de plantes par manque de racines (petits escargots dans le compost qui mangent les pointes de racines, trop d'arrosages sur compost dégradé ou souvent difficulté de "raciner" par manque d'hygrométrie (mon hypothèse). J'ai testé le feutre avec des phalaenopsis puis j'expérimente maintenant avec d'autres (petit cattleya et catasetum pour le moment), mes premiers résultats sont positifs pour ce qui est des racines et les bulbes suivent, le cata n'a pas fleurit par contre.
  11. Pas d'engrais, seulement des "tisanes" d'orties quand j'y pense ou de l'eau "chargée" en traversant un filtre rempli de terreau du genre enrichi avec algues et du fumier (je ne mets pas le nom je ne sais pas si on a le droit mais vous comprendrez je pense) L'hiver j'ai environ 20 ° C surement un peu moins la nuit car collé contre une fenêtre de cuisine simple vitrage, mais humidité faible dans l'appart. Donc j'ai peur que les pb flétrissent un peu, c'est pourquoi l'hiver dernier j'ai "tiré" un peu dessus pour éloigner les pb du feutre, il restait les quelques racines collées après le feutre sauf environ 2 cm à l'air. Durant l'hiver j'ai mouillé le feutre 3 ou 4 fois pour humidifié l'air qui sinon est de l'ordre de 30/40 %. Je ne sais pas si c'est efficace, si les racines ont aidé pour éviter le flétrissement au moins en début d'hiver, mais encore maintenant les 2 pb 2017 et 2016 restent bien lisses. Si j'ai la certitude que les racines n'apportent plus rien je les couperais de façon à mettre les pb en lévitation à l'intérieur de la jardinière ce qui permet de laisser le feutre humide et environ 60 % d'humidité autour des pb Cette année la nouvelle pousse est apparue en février. le pb 2015 de 3 cm environ a été séparé début mai, j'essaie d'avoir un nouveau pb avec. Je l'ai mis en atmosphère humide: Il a fait depuis une mini pousse avec 2 minis racines, pas sur que ça soit suffisant pour être viable.
  12. Merci de ta réponse, je ne l'ai pas précisé mais les racines sont sur du feutre humidifié par une réserve d'eau, ça fonctionne bien pour l'été. Ma question est déjà théorique et sera pratique pour cet hiver. Je sais que certains ne gardent que les pb dépotés en hiver mais n'ayant aucun compost je n'ai pas besoin de rempoter donc je devrais pouvoir le garder tel que sauf si ces racines meurent et deviennent gênante.
  13. Bonjour, C'est ma grosse interrogation du moment histoire d'anticiper ma culture pour l'année prochaine. Si non, il vaut mieux que je laisse en place si oui, je déplace et retire les racines après perte des feuilles. Voilà ou en est pileatum P-C x pena: Il y a beaucoup plus de racines que l'année dernière, elles se sont énormément ramifiées et elles s'infiltrent partout donc ce serait bien si elles restaient en état.
  14. Raymond

    Pleione en hiver

    Merci pour les réponses, un mixte me semble une bonne solution: dehors au sec et frigo en cas de froid important ce qui arrive rarement. En 2 ou 3 jours au frigo, les risques seraient nuls et plus facile de libérer la place provisoirement. Ceci dit, je n'ai pas trouvé mon bonheur pour le moment, pas convaincu par le peu que j'ai vu à l'expo je n'ai pas acheté ! (en particulier semblaient trop claires à mon goût)
  15. Raymond

    Pleione en hiver

    Bonsoir, J'envisage de tenter la culture de Pleione. Etant à Paris, avec une cour, elles seraient en extérieur toute l'année (abrité au sec en hiver). Il gèle rarement mais cela arrive quand même (cette année c'est descendu trop bas par exemple). Je pense les mettre sur une fine couche de terreau à base de fibre de coco: très léger mais vendu comme terreau pour plantes vertes classiques. Le tout dans un pot à réserve d'eau pour maintenir l'humidité en été (et vide en hiver) pour éviter un rempotage chaque année. D'où ma question: en cas de gel de quelques jours, un passage en intérieur à 20 °C serait-il préjudiciable ? normalement ça resterait exceptionnel ! Je sais que le frigo est une possibilité mais ça ne m'arrange pas, et je crains le dessèchement ou au contraire la pourriture en les enveloppant.
×