Aller au contenu

Arno

Habitués Orchidees.Fr
  • Compteur de contenus

    3 915
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Arno

  • Rang
    Fana Orchidees.fr

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    Paris

Visiteurs récents du profil

2 399 visualisations du profil
  1. Arno

    Les substrats

    Ecorces de pin : Maison de l'orchidée à Paris Billes d'argile : Castorama Perlite, Sphaigne (pas top) et accessoirement Orchid Focus Mix pour les chips coco : Growshops Polystyrène : récup d'emballages
  2. Java cultive son Besseae avec succès il me semble, n'hésites pas à lui envoyer un MP ou à lui demander d'intervenir dans ce sujet concernant l'hygrométrie et l'éclairage artificiel, je ne comprends pas ton questionnement...la majeur partie des cultivateurs amateurs s'en sortent très bien sans en avoir besoin Edit : je viens de voir que tu lui avais demandé...elle ne devrait pas tarder
  3. Salut Aalexa Je ne cultive pas... juste, privilégie un substrat et un contenant simplement adaptés, comme conseillé mais surtout, pour maintenir l'humidité du substrat, le mieux est sans doute un simple cache pot je n'ai pas trop compris ce que tu comptais faire...pot plus grand rempli de billes, Brumisateur etc...pour augmenter l'hygrométrie (humidité de l'air)...? pense toujours à faire au plus simple....un tel dispositif est déjà bien trop compliqué pour être justifié
  4. Arno

    Vos Installations...

    👍🤗 j'aime beaucoup tes photos ! 😍
  5. Arno

    Floraisons longues ou multiples ...

    Salut longtemps je ne sais pas...mais peut être as tu songé à regarder dans la galerie quelles plantes fleurissaient durant la période qui t'interesse personnellement beaucoup de mes plantes ne fleurissent pas à la même période....alors ça ne signifie pas tout fleuri mais des fleurs un peu tout le temps ;)
  6. Arno

    Alerte racines poilu paphiopedilum

    substrat et contenant ont une importance déterminante....mais peut être que tu inclus cela dans "l'environnement" tout ce que tu vas acheter en pot opaque il faut se méfier ! cela dit même en pot transparent on peut avoir de mauvaises surprises je ne sais pas si tu trempes/baignes ou si tu arroses par le dessus mais tu peux faire le test de juste mouiller progressivement ton substrat = un peu d'eau puis tu soupèses, ou un petit trempage et tu soupèses etc...et tu compares le poids du pot au fur et à mesure (au feeling hein, pas la peine de vraiment peser) - si ça t'as l'air lourd très vite c'est que ton substrat capte très vite l'eau = il est rétenteur il ne sera pas alors nécessaire de baigner trop longtemps ni de trop mouiller le substrat lors d'un arrosage par le dessus, je dirais même que ça sera largement conseillé de ne pas le faire ! - si l'eau s'écoule très vite et que le pot reste relativement léger, c'est que ton substrat est drainant = peu rétenteur tu pourras baigner plus longtemps pour que les racines se gorgent d'eau, ou arroser moins (en quantité) mais plus souvent et effectivement cela dépend des plantes et des conditions ou des périodes, mais beaucoup des plantes que nous cultivons sont très sensibles au sur-arrosage et il est souvent beaucoup plus simple et rapide de les tuer avec trop d'eau que pas assez
  7. Arno

    Alerte racines poilu paphiopedilum

    Juste parce que j'y pense : ne rempotez pas vos plantes en été ! déjà parce que ça n'est sans doute pas la meilleure période mais si je dis cela c'est aussi que j'en ai fait les frais je m'explique : en été il fait chaud et les plantes ont soif... et si on rempote, et je parle d'expérience, on a tendance à se lâcher sur les éléments rétenteurs ou simplement à réduire le calibre des écorces (plus c'est petit, plus ça retient l'eau) bref, nous aussi on a chaud et on se lâche ! passé l'été vient l'automne puis l'hiver...et c'est là que ça se complique ! le substrat composé l'été et qui semblait merveilleusement coller peut s'avérer ultra casse gueule à gérer en hiver bref, petite mise en garde, et pour résumer il faut toujours considérer un cycle de culture complet sur un an (du printemps à l'hiver) pour choisir la nature ou la composition d'un substrat !
  8. Arno

    Alerte racines poilu paphiopedilum

    c'est bien là le problème ! déjà on peut difficilement dissocier la méthode d'arrosage de la méthode de culture, méthode qui se distingue souvent par le type de pot mais surtout le substrat utilisé ainsi, pots plastiques, paniers ajourés, montages sur écorce, sphaigne, laine de roche, semi hydro, pot de verre, pot de terre, soucoupe, substrat drainant, en mélange ou de jardinerie etc....tout ceci n'a en gros pour unique but que d'essayer d'arroser au mieux les plantes...et vu la diversité de ce qu'on peut observer, on peut dire que tout le monde passe son temps à chercher ! en fait il faut trouver le bon équilibre, entre la plante (son type, ses besoins), le pot, le type de substrat, la méthode d'arrosage....le tout à mettre en relation directe avec un autre élément déterminant que sont les conditions, conditions qui peuvent varier considérablement ou être relativement stables après on peut s'imposer une contrainte, comme par exemple ne pas gaspiller l'eau, c'est d'ailleurs souvent ce qui nous fait utiliser des bains (individuels ou collectifs) exemples : les hollandais optimisent l'utilisation de l'eau = culture en substrat dit de jardinerie, à ne pas détremper = arrosage par pluie fine pour garder une très bonne aération leur substrat reste légèrement humide et aéré très très très longtemps dans leurs conditions = humidité relative élevée et températures particulièrement modérée culture pots plastiques transparents ou opaques suivant les plantes, sauf vanda racines nues les taïwanais utilisent la sphaigne, c'est leur substrat de jardinerie, sans doute pour les mêmes raisons que les hollandais et ça leur permet également d'exporter les plantes culture pots plastiques souvent opaques, les vandas y sont cultivé racines nues, et parfois aussi en substrat de charbon de bois, sans doute aussi sphaigne pour certains les brésiliens : pots de terre, montages sur écorce, paniers de bois, on voit aussi des mix montage écorces dans des paniers de bois, beaucoup de sphaigne, humidité relative très élevée, il y a de la mousse absolument partout dans les serres, qui sont souvent juste des cultures en extérieur ombrées, les plantes poussent même sur les poteaux de structure et les tablettes le sol aussi est recouvert de mousse et j'imagine que la pluie et l'humidité font l'essentiel du boulot... les petits cultivateurs européens cultivent beaucoup en écorces, certains en mélanges...et il y a des spécificités, je pense par exemple à Nardotto qui cultive en écorces, sphaigne hachée (poudre et très peu) avec sa technique du double pot (panier plastique ajouré dans un pot plastique classique) peut être essentiellement utile pour lui faciliter les rempotages.... et au dernier salon j'ai vu des gars cultiver uniquement en laine de roche , perlite ou mix des deux on voit aussi des cultivateurs utiliser des bacs à marée comme bacs de culture, pratique pour l'arrosage...etc bref, dans ce mic mac, on distingue quand même une véritable logique imposée par les conditions mais aussi par des contraintes comme l'utilisation de l'eau il faut voir aussi que tous ne cultivent pas les mêmes plantes et c'est aussi ce qui peut faire adopter telle ou telle méthode mais en définitive, on voit quand même que chacun essaye de trouver ce qui lui convient le mieux dans ses conditions et qu'une méthode ne prédomine pas forcément sur une autre Perso, si je dois m'adresser à un débutant je lui conseille toujours le bain soit substrat très drainant et bain complet le temps que les racines se gorgent d'eau = on arrose les racines soit substrat rétenteur de type jardinerie 1/2 bain (mi hauteur) 5 à 10mn pour humidifier le bas du pot, l'eau remontera par capillarité puis les racines puiseront l'eau du substrat = arrosage du substrat pour les deux types de substrat on peut aussi arroser par le dessus, procéder par aller retour successifs dans un bac etc...mais c'est un peu plus contraignant surtout si on a beaucoup de plantes et pour un débutant il est toujours préférable de lui faire éviter de mouiller collet, feuilles, jeunes pousses etc...ce qui peut être dommageable pour les plantes et l'élément important dans le cas du substrat rétenteur : il faudra toujours s'assurer de ne pas saturer les racines d'eau lors de l'arrosage avec un substrat qui mettra du temps à sécher derrière = pourriture des racines enfin, et ça rejoint ce dont j'ai parlé en tout début de message, le méthodes spécifiques type semi hydro, laine de roche, sphaigne mais aussi montage, soucoupe, pot de verre...vont générer des méthodes d'arrosage spécifiques et je ne vais pas rentrer dans les détails, une petite recherche vous donnera les réponses trois dernières remarques importantes : - certains cultivateurs ajoutent des éléments rétenteurs à leurs mélanges de base drainante comme par exemple la sphaigne en brins, la mousse de polyuréthane, la perlite et dans une certaine mesure les billes d'argile ces éléments permettent de capter très rapidement l'eau d'arrosage (comme le ferait une boule de sphaigne) on peut alors arroser relativement rapidement le substrat, mais il faudra essayer de conserver un mélange relativement équilibré par éviter des poches trop humides et d'autres trop sèches...mis il faut garder à l'esprit que la composition d'un simple mélange peut être vraiment déterminante - certains cultivateurs utilisent des pulvérisateurs à haute pression, idem à voir suivant la composition du substrat pour que l'eau ne soit pas drainée trop rapidement - certains cultivateurs arrosent plus souvent et en moins grande quantité en opposition à rarement et beaucoup...par exemple avec des pulvérisations quotidiennes à certaines périodes généralement ils ont une bonne expérience de la culture, connaissent leurs plantes et ont développé un grand sens de l'observation je pense que c'est ce vers quoi il faut essayer de tendre j'ai souvent tendance à conseiller d'arroser quand c'est sec et puis c'est tout....mais je m'adresse à des débutants...et l'idée est principalement de leur éviter de tuer leurs plantes et ça fonctionne reste qu'avec le temps, l'expérience, mais aussi de ce que l'on observe ou apprend des autres, on se rend compte que les latitudes sont beaucoup plus larges que cela pour conclure il n'existe pas une réponse à cette question, tout dépendra du substrat, du type de plante, des conditions etc... reste qu'il faut toujours faire preuve de logique, essayer de connaitre un peu les propriétés des différents substrats, de voir les avantages ou inconvénients à utiliser différents types de contenants et de mettre tout ça en relation avec les conditions, qui pur un cultivateur amateur peuvent considérablement varier d'une saison à l'autre et il faudra toujours se rappeler que les orchidées ne sont pas surnommées "les filles de l'air" pour rien = pots et substrats ne sont que des supports...l'essentiel quand on considère l'arrosage est d'arroser les racines, qu'on le fasse directement ou par l'intermédiaire du substrat qu'on aura choisi
  9. Arno

    Alerte racines poilu paphiopedilum

    +1 pour tout j'ajouterais collet et racines un peu trop hautes = ça ne fait sans doute pas une grande différence mais on ne devrait pas voir les racines à la surface pour un paphio
  10. Arno

    Alerte racines poilu paphiopedilum

    2 réponses : - 10 mn, non, à priori c'est pas long...mais dans les faits, des plantes oubliées 10mn le cul dans l'eau le sont tout aussi bien 20, 30mn, une heure voir oubliées toute la nuit....c'est un fait...ou pas ?...mais bon chacun est libre de se mentir, perso j'essaye d'éviter (de me mentir)... - ensuite tout dépend du substrat = dans l'absolu et en substrat drainant non, mais si le substrat est très rétenteur de part sa nature ou dégradé ou si il y a une boule de sphaigne, 10 mn peut être très/trop long je reviens à nouveau sur ce que j'ai dit plus haut = les bains longs dégradent les écorces qui deviennent plus poreuses donc plus rétentrices...et si on continue ça se dégrade encore plus...etc etc....et ce qui mettait initialement 10mn voir plus à être détrempé le devient en une minute à peine au bout de pas si longtemps que ça.... 10mn aujourd'hui n'ont alors plus rien à voir avec 10mn il y a 6 mois ou un an avec à priori le même substrat ! juste une remarque : généralement quand on baigne longtemps c'est qu'on n'arrose pas très souvent certains cultivateurs préfèrent arroser plus régulièrement et ils ne procèdent pas par bain....et c'est sans doute le mieux le bain c'est un peu une vielle habitude de débutant = on utilise un substrat drainant, on laisse tremper longtemps puis on laisse sécher complètement derrière je dis ça sans jugement, je baigne aussi mes plantes et je cultive en substrat drainant petit précision : quand je parle de bains, je ne parle pas d'un fond d'eau dans une soucoupe comme on le ferait entre autre pour humidifier de la sphaigne...un bain c'est de la moitié jusqu'en haut du pot...avec en option un arrosage par le dessus (pour les radicaux) il faut aussi voir le type de plantes, les racines, les périodes etc....je le précise car là je parle de manière très très très générale il y a aussi l'idée de ce qu'on arrose...le substrat ou les racines ?....c'est une chose à laquelle on à le droit de réfléchir....à observer si on le souhaite et en tirer les conclusions....idem je ne développe pas mais ça me semble très important de le préciser dernière remarque : si on a tendance à négliger ses plantes (pas d'arrosage pendant une longue période), les racines étant sèches et potentiellement abimées, plus les bains vont être longs, plus ils risquent d'être dommageables...et si on risque d'abimer un peu plus les racines on peut aussi engendrer des problèmes fongiques, bactériens et tout le tralala...donc attention ! dans ce cas mieux vaut essayer de reprendre un rythme plus régulier en y allant un peu plus léger et d'attendre que la plante forme de nouvelles racines pour envisager à nouveaux de longs bains (si vraiment on y tient) bref, surtout ne pas se dire "ma plante est un peu déshydratée, je la baigne longtemps !" = préférer l'inverse = pas longtemps mais plus régulièrement PS : je le répète...je baigne mes plantes....parfois longtemps...ou trop longtemps....donc aucun jugement de ma part....juste des conclusions persos et des mises en garde pour prévenir ou aider
  11. Arno

    Alerte racines poilu paphiopedilum

    Salut Melissa vu la feuille déjà je dirais déshydratation, idem à partir du coté un peu penché de ta plante déshydratation ne veut pas dire forcément manque d'arrosage, ça peut aussi être un problème aux racines qui sont insuffisantes ou ne font plus bien leur boulot perso j'arrose les paphios comme les Phals et ils ne m'en veulent pas juste, j'utilise un substrat plus fin (environ 1cm) ce qui réduit un peu le temps de séchage l'important reste la régularité et c'est valable pour toutes les plantes et si à un certain rythme la plante a l'air d'avoir soif...on le réduit... dans la même idée si la plante montre des signes de trop d'eau, on espace plus les arrosages il faut cependant toujours faire attention au type de substrat et à la méthode d'arrosage par exemple si le substrat est très rétenteur, il faudra éviter de le détremper lors de l'arrosage (avec des bains trop longs) car ça aura pour effet de sécher très lentement derrière et de faire pourrir les racines, même avec un espacement de deux semaines entre deux arrosages bref, toujours penser à la composition du substrat et à la méthode d'arrosage ah, et c'est valable aussi pour des écorces = les bains très longs favorisent leur dégradation et plus les écorces sont dégradées, plus elles sont rétentrices c'est une des raisons qui me fait ajouter des billes d'argile à tous mes mélanges = ça ne se dégrade pas et ça maintient un bon drainage et une bonne aération du mélange et je parle de bains longs car c'est assez courant, mais on peut tout aussi bien "abimer" les racines en n'arrosant juste pas assez souvent, bref... autre remarque : quand tu rempotes un paphio n'hésites pas à le passer en pot transparent = ça permet aux "débutants" de contrôler le niveau de séchage du substrat et d'observer la croissance des racines = ça facilite grandement les choses et ça évite le coup du coton tige enfin, vois si les feuilles les plus jeunes sont fermes si tel est le cas, ta plante arrive à s'hydrater quant aux solutions, il n'y a rien d'autre à faire que d'arroser idéalement quand c'est juste sec...mais en cette saison (hiver) on peut laisser trainer un peu si les températures restent globalement fraiches, tu arroseras plus régulièrement dès les beaux jours si la plante n'est pas totalement en forme, il faut attendre qu'elle produise de nouvelles pousses et racines et ça peut prendre du temps
  12. Hello je suis partagé sur les calculs au luxmètre, je préfère me référer aux rapports puissance(W)/surface(m2) en fonction des plantes par exemple, pour un éclairage sous fluo (CFL, tubes néons) on part sur 100w/0,5m2 ....et je sais que cela peut sembler s'apparenter à un calcul de lux...sauf que bien souvent quand on calcul les lux en fonction des besoins théoriques des plantes trouvables sur certains sites, on a cette fâcheuse tendance à surévaluer les besoins réels, hors concernant les orchidées, qui peut le plus ne peut pas le moins et surexposer ses plantes (du moins certaines) peut avoir des effets négatifs autres que de simples brulures, comme par exemple ralentir ou stopper le métabolisme... bref, prudence commencer avec peu/loin et ajuster si nécessaire PS : Doria, j'ai récupéré des rampes T5 120 cm neuves et néons 60cm...ça tombe à point nommé, on en rediscute en MP si ça t'intéresse...
  13. Arno

    Problème culture Loddigesia quadrifida

    arrosage 5 mn par trempage.....entre 5 et 7 jours quelle est la différence ? 5 jours c'est sans doute bien pour la belle saison en ce moment c'est plus 10 ou 15 jours voir plus....et en se fiant au séchage du substrat faire également attention au type de substrat = si très rétenteur, ne pas baigner et privilégier un arrosage par le dessus ou quelques aller retours rapides donc de mon point de vue = juste trop d'eau !
  14. Arno

    paphiopedilum sukhakulii - vos conseils

    et tu as toujours l'option MP aux personnes qui cultivent ou ont cultivé....ça fonctionne un cultivateur qui gère les paphio...et les plantules = Birdy concernant le "vouloir adapter une plante à chez soi en la prenant bébé"....ça ne peut pas fonctionner ainsi les plantes peuvent s'acclimater, c'est à dire qu'elles ont un potentiel de flexibilité et d'adaptabilité....et il peut aussi arriver qu'elles se comportent plutot bien dans des conditions qui ne sont à priori pas faites pour elles....mais ça s'arrête là....tu na vas pas changer leur "programme" ou patrimoine génétique on peut cependant "faire évoluer" des plantes par sélection des specimens les plus résistants cultivés sous certaines conditions mais ça se fait sur plusieurs générations et idem dans des proportions qui restent raisonnables (même si cela dépend aussi des plantes)....et d'ailleurs l'hybridation est aussi utilisée pour cela....voir l'introduction d'un gène (modification génétique) mais bon, là on part ailleurs... après, et ça rejoint une idée dont je parle souvent, toutes les plantes botaniques trouvables facilement sont issues de sélections de plantes plus faciles ou robustes... et il faut aussi voir d'où elles viennent par exemple certains cattleya botaniques "made in Taiwan" seront plus faciles que les mêmes plantes "made in Brasil"....alors qu'à l'origine toutes sont brésiliennes bref c'est une dernière remarque en passant...mais de manière générale il faut toujours retenir qu'on ne peut pas vraiment s'affranchir du paramètre "conditions" même si on dispose parfois d'une certaine flexibilité je ne cultive pas ce paphio...et je n'ai pas trop le temps de fouiller plus pour t'aider....mais je vais regarder à l'occaz juste "foutu pour foutu"...je ne vois rien de foutu ni de mal engagé ! et "substrat moins drainant"....pourquoi donc ??? on flingue beaucoup plus facilement un paphio avec trop d'eau que pas assez
×